Maison écologique : construction, équipements, prix

maison ecologique

De plus en plus de particuliers prennent conscience de leur impact environnemental et souhaitent agir. Construire une maison écologique leur permet alors de réduire à la fois leur consommation énergétique et leur empreinte carbone.


appel gratuit

Quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5" et compensez votre empreinte carbone !


Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

maison ecologique

Une maison écologique est une maison respectueuse de l’environnement, dont les matériaux ne sont pas toxiques, et performante d’un point de vue énergétique. Cependant, les nouvelles technologies et méthodes de construction innovantes font évoluer constamment le concept de “maison écologique”.

  • Sa conception : la maison doit être en accord avec son environnement dès la réalisation des plans ;
  • Sa construction : les matériaux sélectionnés sont naturels, recyclables et non polluants ;
  • Ses équipements domestiques : les appareils permettent de réduire la consommation d’énergie du logement.

Une maison écologique a donc pour vocation de produire le moins de polluants possible, tout en réduisant les déperditions d’énergie et permettant des économies.

Il existe différents types de maison écologique : bioclimatique, passive, positive, ou BBC (Bâtiment Basse Consommation).

La maison bioclimatique

La maison bioclimatique a pour caractéristique d’utiliser les ressources naturelles de son environnement. L’orientation de la maison bioclimatique est primordiale, elle utilise ainsi, par exemple :

  • Le soleil pour chauffer l’habitation en orientant les vitrages au sud ;
  • Des arbres feuillus pour apporter de l’ombre à certaines pièces.

Ce type de maison est donc peu énergivore tout en étant agréable à vivre.

La maison écologique passive

La maison passive se caractérise par une très basse consommation énergétique. Elle a pour particularité de produire la quasi-totalité de ses besoins en chauffage via la chaleur dégagée par le soleil, ainsi que les appareils à l’intérieur de la maison. Son isolation doit donc être de très haute performance et plus de la moitié de ses vitrages orientés au sud.

La maison positive

La maison positive, appelée également bâtiment à énergie positive (BEPOS), a pour définition de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Elle rend non seulement ses habitants autonomes mais leur permet aussi de revendre le surplus d’énergie produit à un fournisseur d'énergie verte.

appel gratuit

Faites un geste pour la planète et votre porte-monnaie

Comparez les fournisseurs d'électricité et de gaz verts avec Selectra.

Cette maison écologique autonome a les mêmes règles de construction que la maison passive en y ajoutant une unité de production d’énergie, comme des capteurs solaires ou une pompe à chaleur.

La maison BBC

La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) est la maison écologique la plus populaire chez les Français. Elle a pour particularité de se fixer une limite de consommation d’énergie à ne pas dépasser selon sa localisation et sa surface (environ 50 kWh/m2/an pour une maison neuve) et, comme son nom l’indique, est donc très peu énergivore.

La tiny house

La tiny house (micro maison, en français) est une petite maison écologique en bois contruite sur une remorque. Elle présente des avantages économiques non négligables :

  • Un prix de construction abordable : en autoconstruction, une tiny house coûte environ 20 000€ ;
  • Un coût d'utilisation très bas : avec une superficie moyenne de 15 m2, une tiny house ne consomme que très peu d'énergie et encourage les comportements minimalistes.

Les équipements d’une maison écologique

electricite verte

Les équipements présents au sein d’une habitation écologique doivent respecter les mêmes principes que le concept de “maison écologique”, c'est-à -dire être respectueux de l’environnement et réduire la consommation d’énergie. Des technologies innovantes et durables comme la géothermie et le photovoltaïque sont alors à privilégier lors du choix des équipements de la maison.

Tous ces équipements permettent ainsi non seulement de réduire considérablement la consommation d'énergie du foyer mais aussi de faire des économies sur sa facture d'électricité.

Passez à l'énergie 100% renouvelable, tout en faisant des économies !Découvrez l’offre qui correspond le mieux à vos besoins, en appelant gratuitement Selectra. Un conseiller répondra à toutes vos questions.
01 86 65 54 85

Extérieur : optimiser son aménagement

Si en hiver, le soleil réchauffe le logement, en été il vaut mieux éviter l’exposition directe au soleil afin de conserver le plus de fraîcheur possible au sein de l’habitation. Pour cela, quelques astuces :

  • Planter un arbre feuillu face à une vitre exposée sud ;
  • Installer une haie pour faire de l’ombre ;
  • Créer une pergola pour abriter une éventuelle terrasse ;
  • Privilégier le bois au béton pour le sol de la terrasse, qui stocke moins la chaleur en été.

Bâtiment : isoler son logement

L’isolation du logement est essentielle pour éviter les déperditions d’énergie et ainsi réduire sa consommation. Elle permet de mieux conserver la chaleur, tout en améliorant le confort des habitants du logement.

Le toit est la partie la plus importante à isoler car c’est par là que s’échappe une grande partie de la chaleur. L’isolation des murs, du plancher bas et des parois vitrées permettent également de limiter les pertes de chaleur.

Coûts de travaux d’isolation (pose inclue)
Travaux d’isolation Prix
Isolation du toit
  • Combles perdus : de 20 à 55 €/m2
  • Combles aménagés : 45 à 150 €/m2
  • Toiture terrasse : 170 à 245 €/m2
Isolation des murs
  • Par l'intérieur : de 40 à 100 €/m2
  • Par l'extérieur : 135 à 220 €/m2
Isolation du plancher bas
  • De 50 à 100 €/m2
Isolation des parois vitrées
  • Fenêtre sans changement de cadre : de 380 à 600 €/m2
  • Fenêtre avec changement de cadre :de 480 à 700 €/m2
  • Fenêtre de toit : de 700 à 900 €/m2

Une maison plus écologique, ADEME (août 2019).

Ventilation : installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

ventilation

Renouveler l'air ambiant est important à la fois pour la santé et pour éviter tout problème d’humidité au sein du logement. L’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est recommandée pour éviter les déperditions d’énergie.

Il existe deux types de VMC :

  1. La VMC simple flux hygroréglable (prix variant de 700€ à 1 500€) ;
  2. La VMC double flux (prix variant de 2 000€ à 6 000€).

Chauffage et eau chaude : utiliser des énergies renouvelables

chauffage

Les énergies renouvelables sont essentielles à la transition énergétique. Pour se chauffer avec des énergies renouvelables, il est possible de s’équiper d’un chauffage au bois ou bien d’une pompe à chaleur. Selon les besoins du logement, plusieurs équipements de chauffage au bois existent :

  1. Un insert ou foyer fermé si le logement est équipé d’une cheminée (prix variant de 3 000€ à 7 500€) ;
  2. Une chaudière à bois (prix variant de 6 000€ à 20 000€) ;
  3. Une chaudière à granulés automatique (prix variant de 7 000€ à 18 000€).

Quant à la pompe à chaleur, deux types sont disponibles :

  1. Une pompe à chaleur géothermique qui consomme les calories stockées dans le sol ou l’eau des nappes phréatiques (prix variant de 10 000€ à 15 000€) ;
  2. Une pompe à chaleur aérothermique qui extrait les calories de l'air ambiant (prix variant de 13 000€ à 20 000€).

Produire son eau chaude avec des énergies renouvelables est également possible grâce à l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel (prix variant entre 4 500€ et 7 000€) ou d’un chauffe-eau thermodynamique (prix variant entre 2 700€ et 5 900€).

Electricité : produire de l'électricité renouvelable

L’auto-consommation consiste à consommer soi-même l’électricité produite par des panneaux solaires photovoltaïques, souvent installés sur la toiture de la maison. Tout surplus d’électricité produit peut être racheté par un fournisseur et réinjecté dans le réseau global. Ce mode de consommation permet donc à la fois d'être autonome en énergie et de faire des économies.

Autres : consommer mieux

Consommer mieux permet également de réaliser des économies d’énergie. Il est possible d’agir de différentes manière au sein du logement :

  • Installer des ampoules basse consommation, comme des LED ;
  • S’équiper d’appareils de classe énergétique A+ au minimum ;
  • Installer des appareils comme des embouts régulateurs-économiseurs, des pommeaux de douche économiques, des chasses d’eau à deux vitesses, ou encore un système de récupération de l’eau de pluie pour maîtriser sa consommation d’eau ;
  • S’équiper d’une chaudière à très haute performance énergétique.

Une maison écologique : pour quel prix ?

economies energie

Le prix d’une maison écologique est souvent le plus gros frein des particuliers souhaitant construire. En effet, le coût de la construction d’une maison écologique est 10 à 20% plus élevé que celui d’une maison traditionnelle, cependant les économies d’énergie réalisées compensent l’investissement sur le long terme.

Une maison écologique en kit

Il est dorénavant possible d’acheter sa propre maison écologique en kit. Simples et faciles à monter (en quelques jours seulement !), ces maisons sont également moins chères que les maisons écologiques à vendre car sans coût d’installation.

Aides et subventions écologiques

De plus, l’État français et certaines associations font bénéficier aux personnes investissant dans la construction d’une maison écologique d’aides financières, de prêts et de subventions afin d’amortir les coûts de construction :

  • Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) qui permet de financer une partie de l'achat ou de la construction d’une résidence principale ;
  • L'exonération temporaire de Taxe Foncière de 5 ans au moins pour tous les logements dont le niveau de performance énergétique est supérieur à celui imposé par la législation en vigueur, à savoir les logements labellisés BBC 2005 ;
  • Le Bonus de Constructibilité pour tous les bâtiments exemplaires du point de vue énergétique et environnemental ;
  • Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) qui permet à tout particulier ayant engagé des dépenses pour des travaux d’économie d’énergie dans son logement principal de bénéficier d’un avantage sur son impôt sur le revenu (deux ans après la fin des travaux).

La construction d’une maison écologique : quels matériaux utiliser ?

Pour construire une maison respectueuse de l’environnement, il est primordial de choisir des matériaux de construction naturels et durables.

Le bois semble être le matériau le plus utilisé pour construire l'ossature de ce type de logement. Naturel, renouvelable et généralement issu de forêts gérées durablement, il est aussi un très bon isolant.

Cependant, le bois peut être associé à d’autres matériaux lors de la construction d’une maison écologique, comme :

  • Le chanvre en remplacement du béton ;
  • La paille pour renforcer l'isolation des murs ;
  • La brique monomur ou en terre cuite ;
  • La terre crue.

Non transformés, ces matériaux repectent ainsi le concept de "construction écologique" et minimise, de sa construction à son recyclage en fin de vie, l'impact écologique de la maison écologique sur la planète.

Retrouvez tous nos guides pratiques autour de l’écologie pour vous aider à faire des économies et éviter le gaspillage !

Updated on