bilan carbone devis en ligne

Réalisez votre Bilan Carbone avec Selectra !

Demandez gratuitement et en quelques minutes un devis en ligne pour votre Bilan Carbone !

Critères ESG : définition et enjeux

criteres esg

Bien que leur origine remonte à plusieurs décennies, les critères ESG sont devenus ces dernières années une référence en matière d'investissement socialement responsable. Ils constituent de réels indicateurs de la contribution d’une entreprise à la société et au développement durable. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les critères ESG.


Avec Selectra, participez à un monde plus vert :  En réalisant et réduisant votre Bilan Carbone Entreprise ;
 En sensibilisant vos collaborateurs et clients avec la Carte Cadeau Compensation Carbone ;
 En obtenant le label Entreprise Engagée pour le Climat.


Qu'est-ce que les critères ESG ?

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), ou environmental, social and governance en anglais, sont les 3 principaux facteurs pris en compte par les investisseurs socialement responsables pour leurs décisions d’investissement et constituent les piliers de l’analyse extra-financière.

Critères ESG : environnemental

Le critère environnemental repose sur l’évaluation du rapport à l'environnement d’une organisation et sa contribution au développement durable.

La performance énergétique et environnementale est évaluée en prenant en compte :

Critères ESG : social

Le critère social mesure l’impact d’une organisation sur la société, en termes de droits de l’homme, de santé publique et de diversité.

L’impact social est évalué en prenant en compte :

  • L’emploi des minorités et personnes handicapées ;
  • Les pratiques et services à destination du bien-être des employés ;
  • La rémunération des employés ;
  • Le rapport entre l’entreprise et la communauté locale.

Critères ESG : gouvernance

Le critère de gouvernance concerne les pratiques et procédures sur lesquelles une organisation se base pour prendre ses décisions, répondre aux besoins des parties prenantes, externes et internes, et se conformer à la loi. Le critère de gouvernance peut être évalué en prenant en compte :

  • La qualité des relations des responsables avec les employés et les différents prestataires ;
  • La lutte contre la corruption ;
  • La formation des employés ;
  • La stratégie fiscale ;
  • La corruption.

RSE et critères ESG : pourquoi une entreprise devrait prendre en compte les critères ESG ?

La RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises, ou Responsabilité Sociétale des Entreprises) concerne la contribution des entreprises aux enjeux environnementaux, sociaux, et économiques à travers son fonctionnement interne et externe, ainsi que dans ses produits et services.

Selectra vous aide à réaliser et à réduire le bilan carbone de votre entrepriseContactez notre pôle professionnels et grands comptes ou envoyez un email à l'adresse suivante : climate.contact@selectra.info.
Devis en ligne

Quels sont les 7 principes de la RSE ?

La pratique de la RSE a pour objectif d’avoir un impact positif sur l’environnement, ainsi que sur la société, tout en étant économiquement viable.

La norme ISO 26000 définit les lignes directrices pour les entreprises souhaitant intégrer une politique RSE dans leur stratégie, volontairement ou par souci de conformité législative, à travers 7 questions centrales :

  1. La gouvernance de l'organisation ;
  2. Les droits de l'homme ;
  3. Les relations et les conditions de travail ;
  4. L'environnement ;
  5. Les bonnes pratiques dans les affaires ;
  6. Les questions relatives aux consommateurs ;
  7. Les communautés et le développement local.

Pourquoi investir dans les ESG ?

L'intégration des critères ESG au sein de la politique d’une entreprise s’inscrit parfaitement au sein d’une démarche RSE. Ainsi, une entreprise a tout intérêt à prendre en compte les critères ESG et ce pour plusieurs raisons :

  • Environnement : l'intégration de pratiques en faveur du développement durable attire et fidélise davantage de clients, fournisseurs et autres collaborateurs. De plus, cela permet un meilleur accès aux ressources, et une réduction des coûts opérationnels grâce à une consommation moindre d'énergie ;
  • Sociale : les pratiques socialement responsables permettent d'accroître la crédibilité sociale de l’entreprise, d'améliorer le moral de ses employés, d’attirer les meilleurs talents et de renforcer ses relations avec la communauté ;
  • Gouvernance : l'intégration du critère de gouvernance facilite l'accès à des subventions, garantit un meilleur soutien du gouvernement, ainsi que de meilleures relations avec les investisseurs, et permet d’assurer sa conformité réglementaire.

Critères ESG et pratique ISR

ISR définitionLe sigle ISR signifie Investissement Socialement Responsable.

Une étude HSBC a révélé que 61% des investisseurs et 48% des entreprises dans le monde mettent en place une stratégie qui intègre les critères ESG. Ainsi, cela témoigne du fait qu’un nombre croissant d'investisseurs souhaitent que leur argent ait un impact positif sur la société et l'environnement, et que la valeur d’un investissement n’est plus qu’une question de rentabilité financière.

L'investissement socialement responsable (ISR) désigne les stratégies d'investissement qui prennent en compte les critères financiers, mais aussi extra-financiers. Les critères extra-financiers sont évalués en se basant sur les critères ESG. Les investissements socialement responsables visent donc non seulement à fournir un rendement financier, mais aussi à être conformes aux valeurs morales et à avoir un impact sociétal et environnemental positif.

L’addition d’une analyse extra-financière à l’analyse financière permet alors une évaluation plus complète et globale d’un potentiel d'investissement dont dépendra la décision d’y investir ou non.

Les entreprises doivent aujourd’hui créer de la valeur non plus seulement pour les actionnaires mais aussi pour la société et pour les parties prenantes.

Joyce Sou

L'ISR peut être aussi simple qu'un investisseur qui évite d'investir dans une industrie jugée moralement discutable comme un fabricant de tabac ou d’alcool, ou aussi complexe qu'un fond d’investissement qui sélectionne ou exclue de nombreuses opportunités d'investissement sur la base d'indicateurs de performance clés dans les domaines environnementaux et sociétales, soit les critères ESG.

Peut-on concilier performance économique et impact social et environnemental ?

Une entreprise intégrant les critères ESG au cœur de son activité a moins de chance de connaître des dysfonctionnements liés à des problèmes environnementaux, sociaux et de gouvernance, ce qui en fait un investissement à risque plus faible pour les investisseurs.

economie verte

Une étude du groupe Taylor & Francis a étudié 966 entreprises sur une période de 2 ans et a pu démontrer que les entreprises qui intègrent des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) font face à une plus faible volatilité de leurs performances boursières que leurs homologues du même secteur et génèrent des rendements plus élevés.

En effet, de plus en plus d'études montrent qu’en plus de présenter des risques plus faibles, les entreprises intégrant les critères ESG génèrent généralement des résultats financiers comparables ou supérieurs à ceux de leurs homologues qui ne se concentrent pas sur les critères ESG.

bilan carbone devis en ligne

Réalisez votre Bilan Carbone avec Selectra !

Demandez gratuitement et en quelques minutes un devis en ligne pour votre Bilan Carbone !

L'ISR est t'il plus risqué qu'un autre placement ?

Les actions des investissements socialement responsables connaissent des hauts et des bas comme tout autres actions. Bien que de nombreuses entreprises socialement responsables obtiennent généralement de bons résultats, il existe des risques dont il faut tenir compte.

En effet, en limitant ses options d’investissement, que ce soit pour des raisons éthiques ou autres, le retour sur investissement est susceptible d'être affecté. De plus, en raison de leur taille réduite, certains fonds d’investissement socialement responsables sont plus susceptibles de facturer des frais plus élevés qu’un fonds d’investissement standard.

Dans un secteur financier strictement réglementé, l'ESG se distingue par son absence de réglementation. Il n'existe pas de consensus sur ce qui constitue un véritable produit ESG, ni de méthodologie commune pour mesurer les performances extra-financières de celui-ci.

Les fonds ESG

Les fonds d’investissement ESG sont des portefeuilles d’actions et/ou d'obligations qui prennent en compte les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance pour leurs décisions d’investissement. Ces fonds doivent respecter un cahier des charges précis afin d’obtenir le label ISR qui désigne l’investissement socialement responsable.

Comment est attribué le label ISR ?

Le label ISR est un label mis en place en 2016. Il vise à donner plus de visibilité aux épargnants sur les produits ISR. Des fonds d’investissement labellisés ISR sont des fonds qui prennent en compte les problématiques liées au développement durable en intégrant les critères ESG. Ils sont accessibles aux particuliers à travers des contrats d’assurance vie, des plans d’épargne en action (PEA), des plans d’épargne entreprise (PEE) ou comptes-titres.

Pour qu’un fonds se voit attribuer le label ISR, il doit respecter un processus strict déclinable en 3 étapes :

  1. Vérifier l’éligibilité du fonds au label ISR : tout fonds souhaitant obtenir la labellisation ISR doit adresser sa demande à un labellisateur. L’organisme parapublic COFRAC s’assure de la qualité de ces labellisateurs qui se comptent au nombre de 3 : Afnor Certification, Deloitte, EY France ;
  2. S'assurer que le fonds respecte les critères de labellisation : l’organisme de certification s’assure du respect des critères de labellisation au cours d’un rapport d’audit qui consiste en l’analyse des documents réglementaires et du relevé du portefeuille ;
  3. Attribution du label ISR : si le fonds respecte les critères d'éligibilité, il se voit attribuer le label ISR pour une durée de 3 ans renouvelable. Pendant cette période, plusieurs contrôles sont effectués pour s’assurer du bon suivi et respect des exigences réglementaires du label.
  • Les fonds ISR en chiffres :
  • 742 fonds ;
  • 139 sociétés de gestion ;
  • 552 milliards d'euros.

Quels sont les autres labels RSE ?

D'après la plateforme RSE, un label RSE désigne “une attestation de garantie délivrée par une tierce partie qui caractérise la démarche RSE mise en œuvre par une entreprise au sens des lignes directrices ISO 26000”.

Le label Greenfin

Le label Greenfin (ex-TEEC) a été créé en 2015 par le ministère de la Transition écologique qui le définit comme étant “un label qui garantit la qualité verte des fonds d’investissement et s’adresse aux acteurs financiers qui agissent au service du bien commun grâce à des pratiques transparentes et durables”. Il a pour objectif de mobiliser une partie de l’épargne au bénéfice de la transition écologique et a la particularité d’exclure les fonds qui investissent dans des entreprises opérant dans les énergies fossiles et le secteur nucléaire.

Le label B Corp

Le label B Corp a été créé en 2006 aux Etats-Unis et est une certification octroyée par l’ONG B Lab aux entreprises qui répondent à des critères strictes en matière de contribution aux enjeux environnementaux et sociaux. Plus de 3 900 entreprises dans 74 pays différents ont pu décrocher le précieux sésame. La vision de ces entreprises s’articule autour de 5 domaines d’impact : Gouvernance, Collaborateurs, Collectivité, Environnement et Clients.

Découvrez également le label Entreprise Engagée pour le Climat de Selectra pour participer à un monde plus vert.

Updated on