Rénovation cave : travaux d'isolation et d'aménagement, prix et aides

Mis à jour le
minutes de lecture
appel gratuit

ekWateur aussi présent dans votre commune !

ekWateur propose une énergie 100% renouvelable et moins chère. Contactez Selectra (partenaire d'ekWateur) pour comparer et estimer vos factures.

Personne qui pense à isoler son logement

L'isolation des caves et des sous-sols est souvent oubliée par les ménages, qui privilégient d'autres travaux de rénovation. Pour autant, isoler sa cave contribue grandement à améliorer le confort thermique du logement. Mais comment s'y prendre ? Quels matériaux utiliser ? Explications des experts Climate.

Comment isoler une cave ?

L'isolation d'une cave ressemble à celles des autres pièces du logement. Ici, l'objectif principal n'est pas de conserver la chaleur de la pièce, mais plutôt d'éviter de refroidir le reste de la maison.

Isoler une cave

Dans un premier temps, il s'agit d'isoler le plafond et les murs de cette cave. Il faut savoir que les caves ne peuvent être isolées que par l'intérieur. Le professionnel des travaux appliquent donc une couche d'isolant aussi bien sur le plafond que sur les différents murs. Si la surface dont vous disposez est régulière, il est possible d'apposer directement une plaque d'isolant par-dessus. Les matériaux de cette plaque est souvent du liège ou du polystyrène. Cette technique est la plus efficace, tout en préservant l'espace de vie.

En revanche, si vos parois sont irrégulières et/ou humides, il convient de construire une ossature sur laquelle vous poserez vos panneaux isolants. Il est tout à fait possible de souffler un isolant de type laine de verre ou laine de roche entre le plafond et le faux plafond, ainsi qu'entre la paroi et la contre-paroi. Vous évitez ainsi de perdre trop d'espace.

Par ailleurs, les caves sont davantage exposées à l'humidité. Pour la limiter, il est nécessaire de bien penser à la ventilation de la pièce. Concrètement, il convient d'installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) qui permettra de renouveler l’air. Dès lors que l'air vicié est sorti, le taux d'humidité de la pièce baisse naturellement.

Pour bénéficier d'une isolation de cave de qualité, faites appel à un professionnel qualifié RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ». Ces professionnels spécialisés dans ce type de travaux de rénovation énergétique sont habilités à bien vous conseiller. De plus, grâce à leur certification reconnue par l'État, vous pouvez prétendre à des aides à la rénovation énergétique.

Selon les travaux d'isolation à entreprendre et la configuration de la cave, il peut vous être imposé d'obtenir un permis de construire. C'est le cas notamment de l'isolation par l'extérieur.

Quels matériaux pour isoler une cave ?

Pour bien isoler votre cave, vous avez le choix entre plusieurs matériaux. Voici les plus fréquemment utilisés, selon la partie de la cave à isoler :

  • Pour les murs : laines minérales (laine de roche, laine de verre), panneaux de polystyrène expansé ou extrudé, mousse polyuréthane, enduit hydrofuge ;
  • Pour le plafond : polystyrène extrudé, laines minérales, mousse polyuréthane.
  • Pour le sol : mousse de polyuréthane, panneaux de polystyrène, chape isolante.

Les professionnels de l'isolation privilégient l'utilisation des laines minérales (laine de verre, laine de roche), du polystyrène ou de la mousse de polyuréthane.

BON À SAVOIR Les travaux d'isolation, qu'ils concernent la cave ou l'isolation des combles et même le fait d'isoler sa toiture, sont concernés par la réglementation thermique 2012. Concrètement, chaque habitation doit avoir une consommation énergétique maximum de 50 K/W par m2 et par an.

Il faut donc une isolation thermique performante, et cela commence par une bonne isolation de la cave. Baisser votre consommation d'énergie vous permettra à terme de faire des économies d'énergie.

Les avantages de l'isolation d'une cave

L'isolation de la cave n'est pas le projet de rénovation auquel on pense en premier. En effet, cet espace non chauffé n'a pas vocation à être habité. Pour autant, les caves disposent de caractéristiques qui font que si elles sont mal isolées, elles peuvent dérégler le confort thermique du logement.

Le fait d'oublier d'isoler la cave s'explique par le fait que la majorité des déperditions de chaleur d'un logement se font par le toit (25 à 30%), les murs (20 à 25%) et les fenêtres (10 à 15%). Cependant, les planchers représentent tout de même 7% à 10% des pertes énergétiques.

Si une cave n'est pas isolée (ou mal isolée) elle peut être responsable d'une déperdition de chaleur qui peut s’élever à 2 ou 3 C° dans la pièce située au-dessus. Généralement, vous ressentez un filet d'air froid à proximité.

De plus, il faut savoir que les caves sont des lieux où l'humidité est davantage présente que dans le reste du logement. Elle peut donc avoir un impact sur votre logement, et contrarier votre projet de rénovation énergétique. Une cave mal isolée peut être à l’origine d’une dégradation des murs et d'une infiltration d'humidité dans le logement.

Quel prix pour isoler une cave ?

prix pour isoler sa cave

Le prix pour isoler une cave dépend de plusieurs éléments, notamment :

  • La nature des travaux et la configuration de la cave ;
  • Le type de matériaux utilisés pour les murs, le plafond et le sol ;
  • Le coût de la main d'œuvre.

Prix de la fourniture pour isoler une cave

Dans le tableau ci-dessous, retrouvez le prix de l'isolation d'une cave en fonction du matériau isolant choisi.

Prix des matériaux utilisés selon le support à isoler
SupportMatériaux utilisésPrix moyen
Murs
  • Laines minérales (laine de roche, laine de verre)
  • Panneaux de polystyrène expansé ou extrudé
  • Mousse polyuréthane
  • Enduit hydrofuge
Entre 10 et 65 € le m²
Plafond
  • Polystyrène extrudé
  • Laines minérales
  • Mousse polyuréthane
Entre 10 et 55 € le m²
Sol
  • Mousse de polyuréthane
  • Panneaux de polystyrène
  • Chape isolante
Entre 15 et 60 € le m²

Pour choisir le bon isolant pour cave, il faut prendre en compte les critères suivants :

  • La résistance thermique de l'isolant, présentée par l’indice R et exprimée en m2 K/W.
  • Sa résistance à l'humidité, en tenant compte de la situation géographique du logement.
  • Sa résistance à la compression, qui revient à vérifier la densité du matériau.
  • Sa conductivité thermique, qui indique la quantité de chaleur transmise à travers le matériau. Plus elle est faible, moins l’isolant laisse passer de chaleur et plus, il est efficace.

Prix de pose pour l'isolation d'une cave

La pose n'est pas la même selon le matériau choisi pour isoler l'endroit. De même, le coût de la pose de l'isolant pour cave dépend de sa configuration, et donc de la technique à utiliser (extérieure ou intérieure).

En règle générale, il faut compter 20 à 40 € le m² pour la pose de l'isolant dans votre cave. Au total, il faut donc prévoir un budget d'isolation de cave d'environ 30 à 90 € le m², pose et fourniture comprises.

Quelles aides financières pour isoler ma cave en 2023 ?

Il est possible d'obtenir des aides financières pour effectuer les travaux d'isolation d'une cave. En effet, le coût de ce projet peut être onéreux, ce qui peut freiner les ménages à entreprendre cette rénovation pourtant nécessaire. Ci-dessous, voici les différents dispositifs existants :

  • Le Coup de pouce isolation des CEE, d'un montant pouvant aller jusqu'à 4 000 € pour les ménages aux revenus modestes.
  • MaPrimeRénvov', jusqu'à 10 000 € accordés pour les foyers très modestes.
  • L'éco-PTZ ou éco-prêt à taux zéro : il peut couvrir jusqu'à 90% des dépenses engagées. Vous pouvez obtenir 50 000 € maximum, selon vos ressources et selon la nature des travaux à réaliser.
  • Les subventions de l'ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) peuvent couvrir jusqu'à 50% du montant HT des travaux d'isolation, dans la limite de 10 000 € maximum.
  • La TVA à taux réduit 5,5%, uniquement pour les logements construits il y a plus de 2 ans. De plus, les travaux effectués doivent permettre d’obtenir une résistance thermique d’au moins 3.0 m² K/W.

Pour bénéficier de chacun de ces dispositifs, il est nécessaire de respecter la réglementation prévue et de faire faire les travaux d'isolation par professionnel classé RGE. De plus, il est important de prendre le temps d'identifier vos besoins avant d'entamer les travaux d’isolation de votre cave. Selon les particularités de votre logement, l'avis d'un professionnel compétent peut faire la différence.

FAQ

Toutes vos questions sur l'isolation d'une cave

💦 Comment isoler une cave humide ?

L'isolation d'une cave humide est nécessaire lorsqu'elle est sujette à des remontées capillaires par les murs. Pour l'isolation du mur, il convient de l'isoler à l'aide de panneaux de polystyrène qui résistent parfaitement à l'humidité ou en appliquant de la laine de verre et du placo.

Pour isoler le plafond d'une cave humide, il s'agit d'installer des plaques de polystyrène afin de limiter les déperditions de chaleur. En ce qui concerne le sol, nous pouvons envisager la pose d'un film de pare-vapeur en polyéthylène directement sur le sol de la cave humide en le faisant remonter sur les côtés des murs.

📌 Quel isolant pour cave humide ?

Les matériaux les plus utilisés pour isoler une cave humide sont les laines minérales (laine de verre, laine de roche), le polystyrène ou la mousse de polyuréthane.

🔎 Quel isolant pour le plafond d'une cave ?

Pour isoler le plafond d'une cave, il est recommandé d'utiliser des blocs de polystyrène. Ils sont légers et résistants à l'humidité. Vous pouvez aussi opter pour la mousse polyuréthane qui est très performante et très étanche.

📏 Quelle épaisseur d'isolation pour le plafond d'une cave ?

Si vous choisissez d'utiliser de la mousse de polyuréthane, l'épaisseur doit être comprise entre 7 et 15 centimètres. Si vous optez pour la laine de verre ou laine de roche, l'épaisseur doit varier entre 11 et 18 centimètres. Et enfin, pour le polystyrène extrudé, ce sera entre 10 à 18 centimètres.