Combien un arbre absorbe-t-il de CO2 ?

arbre co2

Les arbres ont besoin de CO2 pour pousser. Ils représentent donc une véritable opportunité en matière de compensation carbone. Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la reforestation pourrait donc être une solution.


appel gratuit

Quiz : quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5".


L’arbre, un puits de carbone

Le réchauffement climatique est un problème urgent dont la cause principale est la concentration croissante de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Grâce à leur capacité d’absorption du carbone, les arbres semblent être un bon moyen pour ralentir ce phénomène planétaire.

En effet, les arbres stockent du CO2 via la photosynthèse. C’est un mécanisme qui permet aux arbres de capter le gaz carbonique présent dans l'atmosphère tout au long de leur croissance. Les arbres sont ainsi qualifiés de “puits de carbone”.

Qu’est-ce qu’un puits de carbone ?Un puits de carbone est un réservoir naturel qui capte et stocke le carbone présent dans l’atmosphère. Il en existe plusieurs sortes : les océans, les forêts, les terres agricoles, etc. Derrière les océans, les forêts sont le deuxième plus grand puits de carbone de la planète.

Quelle est la capacité d’absorption de CO2 d’un arbre ?

En France, une personne rejette 11,2 tonnes équivalent CO2 en moyenne par an. Cela varie fortement en fonction du mode de vie de chacun (alimentation, transports, logement, etc.).

Pour calculer et compenser votre empreinte carbone personnelle : accédez à notre calculateur d'émissions en ligne.

Bien que sa capacité d'absorption de carbone puisse varier, on peut considérer qu'un arbre stocke environ 167 kg de CO2 par an, soit 1 tonne de CO2 par an pour 6 arbres arrivés à maturité. Cela signifie qu'il faudrait planter plus de 67 arbres chaque année pour compenser les émissions de CO2 d’un seul français.

Les bénéfices d’un arbre pour la planète, en tant que puits de carbone, semblent évident. Mais à quel point réduisent-ils la pollution contenue dans l'atmosphère ?

Il est important de distinguer les pollutions de l'air et les gaz à effet de serre. Tous deux sont responsables du changement climatique, cependant les polluants atmosphériques (monoxyde de carbone, oxydes d'azote...) ont souvent des effets négatifs sur la santé alors que les gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone, n'ont pas forcément d'impact direct sur la santé.

Quel arbre absorbe le plus de CO2 ?

arbre co2

La capacité de stockage de carbone d’un arbre varie selon plusieurs critères :

  • L’espèce ;
  • L’âge ;
  • La taille ;
  • Le climat ;
  • Le sol.

Certains arbres poussent plus vite et donc absorbent plus rapidement plus de CO2. Au contraire, d’autres espèces d’arbres ont une croissance plus lente mais vivent aussi plus longtemps et absorbent donc plus de CO2 sur le long terme. Il est donc difficile d’estimer quels arbres absorbent le plus de CO2.

Moyenne d'absorption de CO2 par type de forêt en France (par hectare)
Type de forêt CO2 absorbé par hectare
Forêt de conifères (cyprès, cèdre, pin...) 2,4 tonnes de CO2/an
Forêt de feuillus (bouleau, châtaignier, chêne, érable…) 4,6 tonnes de CO2/an
Forêt mixte (composée de conifères et de feuillus) 4,9 tonnes de CO2/an

Pour calculer cette moyenne, il faut prendre en considération la composition de la forêt. Ainsi, comme le montre le tableau, les forêts dont les espèces sont variées (forêts mixtes) sont à privilégier, car elles absorbent plus de CO2.

La reforestation, une solution contre le réchauffement climatique

un arbre

Les arbres contribuent à l’atténuation du changement climatique à travers plusieurs leviers :

  • La séquestration du carbone par les forêts ;
  • Le stockage du carbone par les sols forestiers ou les produits bois transformés, via la photosynthèse ;
  • La substitution aux énergies fossiles via l’utilisation du bois comme source d’énergie ;
  • La substitution à des matériaux énergivores, tels que l’aluminium ou le PVC.

La reforestation participerait de même à lutter contre la perte de la biodiversité, grand défi du XXIème siècle.

Compenser son empreinte carbone par le forestier

Les projets de carbone forestiers, permettant de contrebalancer ses émissions de CO2 par le financement de projet de reboisement ou de conservation des forêts, sont très nombreux en France comme à l’étranger. Certaines sociétés spécialisées, comme EcoTree ou Reforest'Action, proposent même d’investir durablement en plantant un arbre.

Selon une étude suisse, il faudrait planter 1 200 milliards d’arbres sur la Terre pour absorber les deux tiers du CO2 produit par l’Homme depuis l’ère industrielle.

 

Cependant, bien que la reforestation favorise la lutte contre le réchauffement climatique, il est important, en plus de compenser ses émissions de CO2, de les réduire au préalable.

En effet, toute démarche de compensation carbone doit impérativement être précédée d’actions de réduction de son empreinte carbone :

  • Souscrire une offre d’énergie auprès d'un fournisseur vert pour son logement ;
  • Baisser la température de programmation du lave-linge ;
  • Privilégier le train à la voiture, dont l'empreinte carbone est considérable ;
  • Réduire sa consommation de viande ;
  • Adopter un mode de vie plus durable.

Pour calculer et compenser votre empreinte carbone personnelle : accédez à notre calculateur d'émissions en ligne.

Updated on