Réchauffement climatique : vrai ou faux ?

rechauffement climatique vrai ou faux

On entend tout et son contraire en ce qui concerne le changement climatique. Il est donc difficile de discerner le vrai du faux. Voici cinq idées reçues à propos du réchauffement climatique et de ses conséquences sur l’environnement.


J'agis pour le climat, Je compense mes émissions de CO2 !Le réchauffement climatique est l'affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra !
01 86 65 54 97

1. Le réchauffement climatique n’existe pas

❌ Faux, le réchauffement climatique a déjà commencé.

Pour comprendre le réchauffement climatique, il est essentiel de distinguer la météo du climat. La météo indique le temps qu’il fait à un moment donné et à un endroit précis, variant sur de courtes périodes. Au contraire, le climat décrit des évolutions sur de plus longues durées et à plus grande échelle.

Ainsi, quelques jours de grand froid dans une région précise ne remet pas en cause le réchauffement climatique. Pour l'affirmer, il faut pouvoir observer l’augmentation d’un évènement climatique (fortes précipitations, hausse de la température moyenne, sécheresses intenses…) de façon régulière et significative, sur une longue durée et dans une région donnée.

réchauffement climatique

Selon les estimations du GIEC, la température à la surface de la Terre aurait déjà augmenté de 1°C environ par rapport à l’ère industrielle à cause des gaz à effet de serre émis en quantité importante par les activités humaines.

Si le réchauffement climatique continue d’évoluer à ce rythme, une augmentation de plus de 1,5°C pourrait avoir lieu d’ici 2100 provoquant des évènements climatiques désastreux pour notre environnement.

Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), il faut environ 30 ans d’observation pour définir une évolution climatique. Il est ainsi plus facile de constater des changements météorologiques que des changements climatiques.

2. Pourquoi le GIEC ment-il ?

❌ Faux, le GIEC ne ment pas. Il établit des projections à différents degrés de probabilité.

Le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) a pour rôle d’observer les différentes évolutions du climat, ses risques pour les humains et leur environnement, et d’en prévenir les décideurs à niveau international.

giec

Peu connu, cet organisme souffre de nombreuses critiques de climato-sceptiques affirmant que le réchauffement climatique reste limité.

Le GIEC ne mène pas de travaux de recherche mais synthétise des informations déjà existantes et établit des prévisions souvent préoccupantes pour l’environnement. Ses rapports, publiés tous les 6 ans environ, traitent ainsi de sujets spécifiques sur la gravité du changement climatique.

Chaque conclusion au sein des différents rapports du GIEC est basée sur une évaluation d’éléments probants et de la concordance s’y rapportant. Cinq degrés de confiance ont ainsi été mis en place pour mesurer la probabilité de ces conclusions : très faible, faible, moyen, élevé et très élevé. Le GIEC ne prétend donc pas décrire des scénarios exacts mais tente d’établir des projections.

Lors du premier rapport en 1990, la technologie ne permettait pas d’établir d’aussi bonnes précisions que de nos jours, ce qui est l’une des critiques les plus récurrentes. Ainsi les rapports actuels donnent beaucoup plus de précisions que les précédents.

3. Le climat en France dans 10 ans ne sera pas changé

climat france

❌ Faux, des changements climatiques ont déjà affecté la France.

Le changement climatique n’affecte pas seulement les régions arides mais l’intégralité de la planète, dont des pays au climat tempéré comme la France.

Ainsi, si certains changements sont déjà perceptibles, de nombreux autres changements climatiques en France seront observés d’ici 2050.

  • En 100 ans, le glacier d'Ossoue a perdu 540 mètres et sa superficie s’est réduite de 59%, passant de 110 hectares en 1911 à 45 hectares en 2015 ;
  • De 2008 à 2018, le niveau de la mer s’est élevé de 4,3 cm dans le monde ;
  • La date de migration de certains oiseaux transsahariens a été avancée de 6,5 jours ces 30 dernières années ;
  • Les vendanges en France ont lieu 15 jours plus tôt qu’il y a 40 ans ;
  • L’augmentation moyenne de la température en France métropolitaine est de 1,14°C sur la période 2000-2009 par rapport à la référence 1961-1990.

Source : Rapport du Ministère de la Transition écologique "Changement climatique : impacts en France", publié en décembre 2018

4. Les objectifs de développement durable ne sont pas nécessaires pour parvenir à un avenir meilleur pour tous

developpement durable

❌ Faux, la notion de développement durable est essentielle pour tendre vers une société durable.

Certains affirment que les progrès technologiques à venir pourront limiter les impacts négatifs du climat sur l’environnement.

Cependant, à l’heure actuelle, il est impossible de prévoir une quelconque avancée majeure qui influencera sur le climat, la dégradation de l’environnement, les inégalités, la pauvreté, la prospérité, la paix ou encore la justice, soit les principaux défis auxquels nous sommes confrontés à échelle mondiale et auxquels les 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) tentent de répondre.

5. Les mesures mises en place par les décideurs suffisent à limiter le réchauffement climatique

❌ Faux, aucune action n'est de trop pour lutter contre le réchauffement climatique.

lutte changement climatique

La signature de l’Accord de Paris en 2015 a engagé 196 pays à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter un réchauffement global à 2°C d’ici 2100. La France a pour cela mis en place en 2015 une stratégie de décarbonisation de son mix énergétique, appelée Stratégie Nationale Bas-Carbone. Cette stratégie a pour objectif de diviser par 6 ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990.

Cependant, mettre en place des actions individuelles est essentiel pour lutter contre le réchauffement climatique. En effet, il est possible de réduire considérablement son empreinte carbone en changeant certaines habitudes quotidiennes, comme :

appel gratuit

Quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5" et compensez votre empreinte carbone !

Les vraies causes du réchauffement climatique

Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz naturellement présents dans l’atmosphère. Cependant, comme leur nom l’indique, ces gaz sont la cause principale de l’effet de serre et leur concentration croissante dans l’atmosphère est à l’origine du réchauffement climatique.

Les gaz responsables de l’effet de serre sont les suivants : la vapeur d’eau (H2O), le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), l’ozone (O3).

L’effet de serre, lié aux activités humaines, a déjà provoqué une augmentation de la température de 1°C environ par rapport à l'ère industrielle entrainant de nombreux changements climatiques. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Updated on