renovation cta

Besoin de travaux d'isolation ?

Selectra avec IZI vous accompagne pas à pas dans vos travaux d'isolation : obtention d'aides, devis, artisans locaux qualifiés !

Isolation des combles : les travaux, leurs coûts et les aides disponibles

isolation combles

L'isolation des combles figure parmi les travaux de rénovation énergétique à prioriser pour un logement. Le coût varie selon la méthode utilisée, la qualité des isolants et la main-d’œuvre. Cette isolation thermique ouvre droit à des aides de l'État pour la transition énergétique en France. Ce guide vous accompagne pour l'isolation des combles de votre logement.


L'isolation des combles en résumé
Coût moyen Gain énergétique Aides de l'État disponibles
40 à 150€/m² 30 à 35%
  • MaPrimeRénov’
  • Coup de pouce Isolation
  • Habiter Mieux Sérénité
  • TVA à taux réduit 5,5%
  • Éco-prêt à taux zéro (PTZ)

Les différents types de combles

Il existe deux types de combles : les combles aménagés et les combles perdus.

  • Les combles aménagés : il s'agit de l'espace sous le toit qui n'est pas encombré par la charpente. Ces combles sont habitables car ils mesurent environ 1m80 de hauteur avec un angle de 30% de la pente du toit. L'isolation se fait au niveau des rampants avec un isolant en rouleau ou en plaque agrafé à l'intérieur du toit.
  • Les combles perdus : ces espaces ne sont pas habitables du fait de la hauteur sous plafond insuffisante ou une charpente trop encombrante. Pour une isolation rapide et efficace, les professionnels utilisent la méthode du soufflage de flocons d’isolants.

Comment isoler ses combles ?

Les combles sont responsables de près d'un tiers de la chaleur d'un logement. Si vous envisagez des travaux de rénovation énergétique, il est donc important de penser à l'isolation de la toiture.

L'isolation thermique des combles et du grenier est réalisée sur les rampants, le plancher et le toit du logement. Il existe plusieurs méthodes d'isolation de combles :

  • Par l'intérieur, entre les chevrons ;
  • Par soufflage ;
  • Ou par l'extérieur (aussi appelé Sarking).

Selon les professionnels, plusieurs isolants existent : la laine de verre, la laine de roche ou la ouate de cellulose soufflée. Le choix de l'isolant dépend notamment de l'accessibilité des combles et du budget du propriétaire du logement.

L'isolation des combles aménageables

En général, l'isolation des combles aménageables se fait par l'extérieur (ITE). Le professionnel peut opter pour la méthode du Sarking ou installer des panneaux chevronnés autoportants pour fixer l’isolant.

L'avantage de cette technique est qu'aucun espace n'est perdu, car l'isolant est posé sur le toit. L'épaisseur du matériau utilisé est d'environ 25 cm, pour une résistance thermique d'au moins 6m²/K.W. Pour autant, cette méthode étant la plus onéreuse, elle est recommandée pour les habitations neuves ou lors d’une rénovation totale de la toiture.

L'isolation des combles perdus

Isoler ses combles perdus revient à réaliser un soufflage d'isolant sur le plancher, car les combles sont souvent inaccessibles. Si les combles sont accessibles, l'isolation peut se faire entre chevrons. Le soufflage reste la méthode la plus efficace et la moins chère.

L'objectif à atteindre avec cette méthode est une résistance thermique minimale de 7m².K/W. Pour cela, les zones à isoler le plancher et les rampants.

L'isolation du grenier

Isoler un grenier n'est pas toujours simple et dépend de son accessibilité. Si le grenier est accessible, le professionnel peut procéder à une isolation par l'intérieur entre chevron, en insérant une ou deux couches d’isolant en rouleau. Il convient d'isoler les rampants et le plancher en vrac.

Même si l'espace de vie du grenier est réduit, cette isolation, si elle est bien réalisée, permet de bénéficier d'une résistance thermique d'au moins 7m².K/W.

Pourquoi isoler les combles de sa maison ?

Les raisons d'isoler ses combles sont nombreuses, car ces travaux de rénovation sont indispensables pour améliorer la performance énergétique du logement.

Limiter les pertes de chaleur

reduire facture de chauffage

Dans un logement mal isolé, les combles constituent le premier poste de déperditions de chaleur du logement. Cela s'explique par le fait que l'air chaud est plus léger que l'air froid, dont la chaleur monte vers le haut.

Des combles bien isolés vous permettent de baisser jusqu'à 30% les pertes de chaleur. Cette isolation est aussi thermique car elle permet au logement d'avoir une chaleur de meilleure qualité. C'est la première étape des travaux de rénovation énergétique d'une maison.

Réduire ses factures d'énergie

Le logement peut être équipé d'un système de chauffage à haute performance énergétique tel qu'une pompe à chaleur. Mais si la chaleur produite fuit par les combles et le toit, c'est un gâchis important qui pèse sur les factures d'énergie.

Pour réduire ses factures d'électricité, l'isolation des combles constitue la première étape à envisager. Vous pouvez ainsi espérer une réduction de l'ordre de 30%.

Valoriser son logement

Un logement bien isolé dispose de bonnes performances énergétiques. Ainsi, le diagnostic énergétique, aussi appelé diagnostic de performance énergétique (DPE) est lui aussi amélioré. Le DPE permet d'indiquer la performance énergétique des biens immobiliers, et des émissions de gaz à effet de serre qu'ils produisent.

Un logement classé dans la catégorie A est considéré comme une maison écologique et économe. À l'inverse, une habitation classée en catégorie C est jugée plus polluante et plus énergivore. Vous l'aurez compris, en améliorant votre DPE, vous pouvez vendre votre logement à un meilleur prix.

Une rénovation simple

En plus des économies d'énergie qu'elle permet, la pose d'isolant dans des combles est très simple et adaptable à toutes les toitures. En effet, il suffit d'opter pour la forme d'isolant la plus appropriée, selon les combles du logement. Vous avez le choix entre les panneaux ou les rouleaux pour les combles aménageables et les isolants en vrac à déposer sur le plancher des combles perdus.

Combien coûte l'isolation des combles ?

cout isolation combles

En moyenne, il faut compter entre 18 € et 53 € par mètre carré isolé pour une isolation de combles perdus. Le prix est plus élevé pour des travaux dans les combles aménagés. En effet, comptez environ 56 € par mètre carré pour cette opération. Quant à l'isolation extérieure de la toiture, le coût s'élève à 187 € par mètre carré en moyenne.

Vous l'aurez compris, le coût de l'isolation des combles varie selon :

  • La méthode d'isolation (extérieure ou intérieure)
  • Les combles (aménageables ou non aménageables)
  • La qualité et l'épaisseur des isolants utilisés
  • La technique de pose
  • Le coût de la main d'œuvre si vous faites appel à un professionnel

L'isolation extérieure de la toiture est la plus onéreuse. En effet, il est nécessaire d'envisager la découverture totale du toit pour pallier des problèmes d'étanchéité notamment.

Les aides disponibles en 2022 pour l'isolation des combles

Avant d'évoquer les différentes aides de l'État pour la rénovation énergétique, rappelons que ces dispositifs sont accessibles sous certaines conditions. Pour les aides financières pour l'isolation des combles, le logement doit atteindre une résistance thermique (R) minimale de 6m².K/W pour les combles aménagés et de 7m².K/W pour les combles perdus. De plus, la norme est fixée à 8m².K/W pour les habitations neuves.

L'isolation des combles est éligible à plusieurs aides financières, afin de réduire le coût de cette rénovation. Les voici en détail :

  • L'éco-prêt à taux zéro : il s'agit d'un crédit dont le montant peut aller jusqu'à 50 000 €. L'emprunteur n'a aucun intérêt à rembourser (taux 0%). Il est versé par certaines banques. La durée de remboursement maximale est de 15 ans. Pour en bénéficier, il faut s'adresser aux conseillers spécialisés en travaux de rénovation de l'habitat France Rénov'.
  • MaPrimeRénov' de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) : cette prime est accessible aux logements construits depuis au moins 15 ans. Les copropriétés sont aussi concernées. Selon le niveau de revenus du ménage, plusieurs catégories de primes existent (bleu, jaune, violet, rose). Le montant peut aller jusqu'à 2 500 €. La demande de l'aide doit être déposée en ligne sur le site internet dédié.
  • L'isolation à 1 euro : ce dispositif n'existe plus, mais il a laissé place au coup de pouce "isolation des combles et planchers".
  • La prime d'économie d'énergie CEE (certificat d'économie d'énergie) : elle est versée par les fournisseurs d'énergie qui ont pour obligation de financer la transition énergétique des logements en France. Ce dispositif est ouvert aux propriétaires, locataires, bailleurs ou occupants à titre gratuit. La demande doit se faire avant la réalisation des travaux. La prime Coup de pouce peut aller jusqu'à 25€/m² selon les travaux.
  • La TVA à taux réduit à 5,5% au lieu de 20% : le logement doit être achevé depuis au moins 2 ans.
Updated on