Transition énergétique : définition, enjeux et loi

transition énergétique

La transition énergétique est un enjeu majeur du XXIème siècle. La transition énergétique relève d'une transformation structurelle des modes de production et de consommation énergétique. La communauté scientifique harangue la société civile et les gouvernants sur l'impératif d'engager la transition énergétique. Celle-ci passe par deux grands changements : réduire notre consommation d'énergie et faire évoluer le mix énergétique vers une prépondérance des énergies vertes. La transition énergétique, comment l'engager ? Retour sur les mesures prises et les actions possibles !


J'agis pour le climat, Je compense mes émissions de CO2 !Le réchauffement climatique est l'affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra au 01 86 65 54 97.


Définition de la transition énergétique

La transition énergétique se définit par l’ensemble des changements que subissent les modèles de production, de distribution et de consommation d’énergie afin de rendre ces derniers plus écologiques. L’objectif est de transformer un système énergétique reposant sur des énergies fossiles vers un système énergétique reposant sur des énergies renouvelables.

En effet, la combustion d’énergies fossiles tels que le pétrole, le charbon et le gaz est la principale cause du dérèglement climatique. La combustion de ces énergies fossiles émettent énormément de dioxyde de carbone. Les énergies fossiles ne sont pas renouvelables car une fois consommées, elles ne peuvent être régénérées qu’à l’échelle des temps géologiques soit des millions d’années. Ainsi, le pétrole, le charbon et le gaz ont mis des millions d’années à se constituer et sont donc présents en quantités limitées.

84,3% de la consommation mondiale d’énergie repose sur les énergies fossiles soit le pétrole, le charbon et le gaz naturel en 2019.
Source : Statistical Review of World Energy, BP, publié en 2019.

De plus, au delà d’une transition en terme de production et de distribution, les citoyens sont incités à maîtriser leur consommation énergétique et à consommer moins d’énergie. Ainsi, la transition énergétique est aussi une transition sociale et comportementale.

En effet, le récent boom des énergies fossiles non conventionnels tels que le gaz de schiste, le sable bitumineux ou encore les forages marins, a mené à une vague de protestation citoyenne en raison des risques environnementaux. Le nucléaire, énergie conventionnelle et répandue, a démontré au travers de l’accident de Fukushima qu’il n’était pas non plus exempt de risques.

appel gratuit

Quiz : quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5".

Quels sont les enjeux de la transition énergétique ?

Concept apparu dans les années 80, la transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables répond à plusieurs enjeux :

  • La réduction des émission de CO2 ;
  • La raréfaction des énergies fossiles ;
  • La sécurisation des systèmes énergétiques car abandon du nucléaire à terme ;
  • La diminution de la consommation énergétique ;
  • La protection de la santé des populations.

La transition énergétique répond tant à un enjeu environnemental que sanitaire. Le développement d’un système de production reposant sur des énergies renouvelables limite les émissions de gaz à effet de serre. Or, la pollution de l’air est la cause de nombreuses affections respiratoires. Le réchauffement climatique est responsable de la prolifération de bactéries.

De même, la transition énergétique répond à un enjeu économique. La diminution de la consommation énergétique implique une réduction des coûts et donc une réduction des dépenses favorisant la compétitivité et la rentabilité. La transition énergétique permettrait une meilleure indépendance énergétique et limiterait les variations de prix, ainsi que les tensions entre pays vendeur et pays acheteur d’énergie.

Enfin, la transition énergétique fait face à un enjeu sécuritaire. Malgré le fait que l’énergie nucléaire soit considérée comme une des énergies fossiles les plus propres, en cas d’accident, elle présente des conséquences sanitaires extrêmement graves comme le démontre la catastrophe de Tchernobyl. Un accident nucléaire entraîne en effet un rejet d’éléments radioactifs anormal dans l’environnement qui entraîne une irradiation et une contamination chez l’homme. Remplacer l’énergie nucléaire par les énergies renouvelables permettrait de sécuriser le système énergétique.

En 2019, le nucléaire a représenté 70,6% de la production totale d'électricité en France soit le plus faible taux depuis 1989.
Source : Bilan électrique 2019, RTE.

L’ensemble de ces enjeux ont entraîné des engagements européens et français inscrits dans la Loi de transition énergétique pour la croissance verte, promulguée en 2015 en France.

Loi de la transition énergétique en France

Dans le cadre d’une politique européenne, la France a promulguée la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) le 18 août 2015. La loi de la transition énergétique fixe les 5 principaux objectifs suivants :

  1. La réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030 et la division par quatre des émissions entre 1990 à 2050 ;
  2. La réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 avec comme objectif intermédiaire de 20% en 2030 ;
  3. La réduction de la consommation énergétique primaire d’énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012 ;
  4. La promotion de la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32% de la consommation finale brute en 2030 ;
  5. La réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% à l’horizon 2025.

La meilleure offre d'électricité renouvelable pour moiChaque année, les experts Selectra orientent des dizaines de milliers de consommateurs vers des offres vertes et moins chères. Pour trouver l'offre qui correspond le plus à ses besoins et ses valeurs, appelez gratuitement le 01 86 65 54 85.

Cette loi va de pair avec un plan d’action dont le but est que la France puisse contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique. La loi souligne l’action conjointe des citoyens, des entreprises, des territoires et de l’Etat que cette lutte nécessite. Ainsi, ces objectifs sont couplés avec les mesures suivantes :

  1. La rénovation du parc de bâtiments existants pour améliorer la performance énergétique ;
  2. Le développement des transports propres avec comme objectif de 7 millions de points de recharge pour voiture électrique d’ici 2030 ;
  3. La lutte contre le gaspillage et la promotion de l’économie circulaire en développant le tri en entreprise par exemple ;
  4. Le renforcement de la sûreté nucléaire pour notamment accompagner leur mise à l’arrêt et leur démantèlement ;
  5. La lutte contre la précarité énergétique en créant le chèque énergie dans le but d’aider les ménages les plus modestes à payer leur facture d’énergie.

Selectra vous aide à réaliser et à réduire le bilan carbone de votre entrepriseContactez notre pôle professionnels et grands comptes au 01 86 65 54 99 (appel gratuit) ou envoyez un email à l'adresse suivante : antoine.climate@selectra.info.

Particuliers ou professionnels ? Passez à l'énergie verte !

Que vous soyez particuliers ou professionnels, il vous est également possible de vous engager et de participer à la transition énergétique. De par son faible impact environnement, l’énergie verte joue un rôle primordial au sein de la transition énergétique. Souscrire à une offre verte est une manière de prendre part à la transition énergétique et de se sensibiliser aux enjeux environnementaux.

Une offre d’énergie verte se définit par une offre proposant de l’énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables. Il existe les offres d’électricité verte et les offres de gaz vert. L’énergie éolienne, solaire ou hydraulique sont par exemple de l’électricité verte tandis que le gaz vert est apparenté au biométhane. Retrouvez ci-dessous les lauréats des fournisseurs considérés les plus verts du classement Greenpeace.

Les fournisseurs d'électricité vraiment verts
Classement Fournisseur Avis

1️⃣ ex-aequo

enercoop logo 01 86 65 54 85
  • Énergie 100% renouvelable ;
  • Soutien aux petits producteurs indépendants ;
  • Développement de sa propre production d’électricité renouvelable ;
  • Réinvestissement de plus de la moitié de ses bénéfices dans des projets citoyens.

1️⃣ ex-aequo

planete oui logo 01 86 65 53 38
  • Énergie 100% renouvelable ;
  • Producteur d’électricité solaire photovoltaïque et investissement dans le raccordement de nouvelles capacités en France ;
  • Soutien actif au développement des énergies renouvelables en France.
3️⃣ urban solar energy 01 86 65 54 85
  • Énergie 100% renouvelable depuis 2019 ;
  • Soutien à l’autoconsommation collective à partir d’installations photovoltaïques sur les toitures urbaines ;
  • Développement prévu de sa propre capacité de production renouvelable.
4️⃣ ilek logo 01 86 65 53 52
  • Énergie 100% renouvelable ;
  • Approvisionnement auprès de producteurs d’électricité éolienne, solaire et hydraulique.
5️⃣ plum energie 01 86 65 53 54
  • Énergie 100% renouvelable depuis 2019 ;
  • Approvisionnement auprès de producteurs d’électricité éolienne, solaire et hydraulique ;
  • Valorisation des économies d’électricité.

Classement comparatif 2020 de Greenpeace

De même, certains fournisseurs d’énergie proposent des offres de gaz “compensé carbone” qui permettent aux consommateurs de compenser ces émissions de CO2 en soutenant un projet environnemental dont l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Selectra soutient par exemple le projet Gandhi, un projet qui consiste à développer un parc éolien en Inde.

Au-delà de la souscription à une offre verte, réaliser des travaux de rénovation énergétique tels que des travaux d’isolation ou bien un changement de chaudière peut réduire votre consommation énergétique et vous faire gagner en confort thermique. Des travaux de rénovation énergétique vous font réaliser des économies sur votre facture d’énergie.

Le crédit d’impôt transition énergétique en 2020

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet au contribuable de bénéficier d’un avantage sur son impôt sur le revenu si ce dernier a engagé des travaux d’économie d’énergie tels que des travaux d’isolation thermique ou encore l’installation de chaudières à condensation. Ces travaux améliorent la performance énergétique du logement du contribuable et s’inscrivent donc dans une démarche de transition énergétique.

Suppression définitive du CITE en janvier 2021 et remplacement par la prime MaPrimeRénov'! En 2020, le crédit d’impôt transition énergétique a été remplacé par la prime MaPrimeRénov' pour les ménages modestes. Le CITE est prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 pour les ménages non éligibles à la prime et sera supprimé définitivement en janvier 2021. Passée cette date, le CITE sera définitivement remplacé par la prime MaPrimeRénov' pour l'ensemble des ménages, à l'exception des plus aisés.

Pour bénéficier du CITE en 2020, il faut être propriétaire et avoir réalisé des travaux entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020 dans la résidence principale. Le logement doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux.

Le CITE 2020 est déterminé selon un forfait par type de travaux et ne dépasse pas 75% de la dépense effectuée. Les dépenses sont plafonnées sur une période de 5 ans soit du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020 à :

  • 2 400€ pour une personne seule (célibataire, veuve ou divorcée) ;
  • 4 800€ pour un couple soumis à une imposition commune.

Pour plus de détails sur le dispositif du crédit d’impôt transition énergétique de 2020, retrouvez le guide du CITE 2020 réalisé par le ministère de l’économie des finances et de la relance.

Retrouvez nos autres guides pratiques sur la protection de l’environnement et le développement des énergies vertes !

Updated on