Empreinte carbone d'un avion : réduire ses émissions de CO2

empreinte carbone avion

Dans le cadre de la transition énergétique, il est nécessaire de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Les trajets en avion sont la cause d’une grande partie de ces émissions en France et cette part est en constante augmentation depuis 1990. Découvrez comment réduire l’empreinte carbone de ses voyages en avion.


appel gratuit

Quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5" et compensez votre empreinte carbone !

L’impact carbone de l’avion dans le monde

pollution avion

L'empreinte carbone est la quantité de gaz à effet de serre, principalement de dioxyde de carbone (CO2), libérée dans l'atmosphère par une activité humaine donnée.

D’après le site officiel du Parlement européen, le secteur de l’aviation représente 3,77% des émissions totales de gaz à effet de serre (GES), loin derrière le secteur du transport routier qui représente à lui seul 19,35% des émissions totales de GES.

Le monde connait une augmentation record de trafic, tous secteurs confondus. Cependant, le secteur aérien représente la source d'émission à la croissance la plus rapide, avec une augmentation de près de 130% au cours des 20 dernières années. En 2050, malgré les améliorations en termes de consommation de carburant et l'optimisation des procédures opérationnelles, ces émissions devraient être 7 à 10 fois supérieur qu’en 1990.

La réglementation environnementale du secteur aérien En 2016, un premier accord mondial visant à réduit l’empreinte environnementale du secteur aérien a été conclu avec l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Cet accord se base sur un programme baptisé CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation) ayant pour objectif d’améliorer l'efficacité énergétique de 2% par an et stabiliser les émissions de CO2 au niveau qu'elles ont atteint en 2020.

L’une des spécificités du secteur aérien réside en son impact climatique qui ne se limite pas à aux émissions de CO2. En effet, la combustion de kérosène émet du CO2 mais également de la vapeur d'eau, ainsi que des polluants gazeux et particulaires.

Impact climatique par émissions des trajets en l'avion
Emissions Impact climatique
Le dioxyde de carbone (CO2) Gaz carbonique qui contribue à l’effet de serre en se mélangeant à la basse atmosphère pour une durée de vie de 100 ans environ. La consommation d’un kg de kérosène émet 3,83 kg de CO2.
La vapeur d’eau et les aérosols La vapeur d'eau et les aérosols contribuent fortement à l’effet de serre mais de manière transitoire. Ils se condensent pour ensuite former des trainées de condensation.
Les oxydes d’azote Les oxydes d’azote sont des réactions chimiques qui consomment du méthane et produisent de l’ozone, mais ce dernier est un gaz à effet de serre à durée de vie assez courte.

Qu'est-ce que les traînées de condensation ? Les réacteurs d’avion émettent de la vapeur d’eau qui forme des trainées de condensation en présence de certaines conditions climatiques. Les trainées de condensation sont également en partie responsables du réchauffement climatique car elles induisent un effet de serre.

Le calcul de l’empreinte carbone d’un avion

Le calcul de l’empreinte carbone d’un avion se fait en multipliant le nombre de kilomètres parcourus par le facteur d’émission correspondant. Les émissions de CO2 de l’avion dépendent :

  • Du type d’avion et sa consommation ;
  • Du taux de remplissage et poids des bagages ;
  • De la distance parcourue ;
  • De l’altitude de vol.

Sur un vol court, les phases de décollage et d'atterrissage sont les plus gourmandes en carburant !

Les facteurs d’émissions du secteur aérien
  20 - 50 sièges 51-100 sièges 101-220 sièges 220 sièges
500 kms 0,366 0,258 0,305  
500-1000 kms 0,408 0,335 0,23  
1000-3500 kms 0,518 0,266 0,186 0,178
>3500 kms     0,21 0,151

Base Carbone de l’Ademe, exprimées en Kg CO2/voyageur.km

Les facteurs d’émissions présentés ci-dessus constituent des moyennes prenant en compte les émissions liées aux trainées de condensation et sont calculés en partant du principe que tous les sièges sont occupés : ces chiffres sont donc à prendre avec précaution.

Exemples d’empreinte carbone de trajets en avion
  Distance aller/retour Classe économique Classe affaires 1ère classe
Paris-Barcelone 1700 km 0,390 t CO2 0,505 t CO2 0,939 t CO2
Paris-New York 11 700 km 1,9 t CO2 3,6 t CO2 5,6 t CO2
Paris-Beijing 16 400 km 1,9 t CO2 3,6 t CO2 7,9 t CO2
Paris-Brasilia 17 500 km 2,9 t CO2 3,6 t CO2 5,6 t CO2

Source : calculateur CO2.MyClimate.org

Calculez l'empreinte carbone de vos voyages en avion et découvrez le montant de carbone à compenser !

Veuillez indiquer le nombre de vols pris par an

vols nationaux par an
vols continentaux (vers l'Europe) par an
vols intercontinentaux (en-dehors de l'Europe) en classe economique par an
vols intercontinentaux (en-dehors de l'Europe) en classe affaires par an
vols intercontinentaux (en-dehors de l'Europe) en première classe par an
 

Quand privilégier un trajet en avion ?

D’un point de vue écologique, il faut éviter de prendre l’avion autant que possible. En effet, d’après l’Ademe (Agence de la transition écologique), l’avion reste le moyen de transport le plus polluant :

Type de transport Emissions de C02 par kilomètre parcouru
Métro 3,1
Transilien 6,4
TGV 29,2
Bus 129,7
Voiture 206
Avion 241,5

Base Carbone de l’Ademe, exprimées en g CO2/voyageur.km

Néanmoins, pour certaines distances, emprunter l'avion se trouve être le moyen de transport le plus écologique. Pour savoir quel moyen de transport emprunter selon la distance parcourue, un calculateur est mis à disposition ci-dessous.

Découvrez l'impact de vos déplacements sur le climat !
km
 

Voyager en classe économique pour réduire son empreinte carbone Les passagers en première classe ont une empreinte carbone neuf fois supérieur à celle des passagers en classe économique. En classe économique le nombre de sièges par surface et le taux de remplissage est plus élevé. Les passagers en classe affaire emportent également plus de bagages.

Les avions écologiques du futur

Au vu de la part importante des émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrée par le secteur aérien, il devient primordial pour les acteurs de l’aviation d’investir dans des technologies à plus faible impact environnemental.

Qu'est-ce que l'e-taxiing ? Pour un avion, l'e-taxiing consiste à se déplacer au sol à l'air des moteurs électriques situés sur le train d'atterrissage dans le but de réduire la consommation de kérosène et donc les émissions.

Les avions électriques

Les avions électriques possèdent l’avantage d’être silencieux et respectueux de l’environnement. Les vols commerciaux en avion électrique n’ont pas encore fait leur apparition, car les chercheurs peinent à mettre au point des avions électriques qui puissent transporter des dizaines de passagers.

Néanmoins, certains prototypes d’aéronefs électriques biplaces commencent déjà à voir le jour. On peut par exemple citer l’Alpha Electro, conçu par la société slovène Pipistrel Aicraft. C’est le premier avion électrique à recevoir une certification de la part de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA).

Les avions alimentés en hydrogène

Les avions fonctionnant à l'hydrogène ne produisent aucune émission de CO2 et peuvent réduire considérablement, voire éliminer, les polluants atmosphériques tels que l'oxyde d'azote, tout en contribuant à prévenir la formation de traînées de condensation.

Cette source d'énergie a le plus grand potentiel pour réduire l'impact climatique du transport aérien car elle ne réduira pas seulement les effets liés au CO2.

Glenn Llewellyn Vice-président avion zéro émission d'Airbus

La probabilité d’assister à une entrée en vigueur des avions à hydrogène dans un futur proche pour les vols commerciaux est aujourd’hui devenu une réalité, en particulier lorsque Airbus a annoncé en 2020 que des avions commerciaux fonctionnant à l'hydrogène pourraient entrer en service en 2050.

Selon une étude publiée par Clean Sky 2 et Fuel Cells & Hydrogen 2, les avions propulsés par l'hydrogène permettraient une réduction de 30 à 50 % des impacts liés à la formation de traînées de condensation par rapport aux avions à kérosène. L'étude estime également que la combustion de l'hydrogène pourrait réduire l'impact climatique de 50 à 75 % en vol.

Les avions alimentés en biocarburants

Le mardi 15 juin 2021, un avion RV-8 en provenance de Sarrebruck en Allemagne s’est posé à l’aéroport de Reims. C’est une première mondiale pour le secteur du biocarburant car il s’agissait d’un avion avec un réservoir rempli à 97% d’essence renouvelable d’origine végétale. A ce jour, les biocarburants se doivent d’être toujours mélangés à du kérosène :

  • Pour des raisons techniques : les avions actuels ne sont pas adaptés aux biocarburants purs ;
  • Pour des raisons financières : le biocarburant est 2 à 4 fois plus cher que le kérosène.
    biocarburant avion

Une feuille de route adoptée en 2020 impose, entre autres, un seuil minimal d’incorporation de biocarburants au kérosène et a pour objectif de “préciser l’ambition et la stratégie que la France pourrait développer en matière de biocarburants aéronautiques durables dès 2025”. La feuille de route repose sur :

  • Une ambition à court et moyen terme : un objectif de substitution de 2% en 2025 et 5% en 2030 du carburant conventionnel d’origine fossile par des biocarburants aéronautiques durables ;
  • Une ambition à long terme : un objectif de substitution de 50% du carburant conventionnel d’origine fossile par des biocarburants aéronautiques durables en 2050.

Néanmoins, dépendamment du type de biocarburant utilisé, ce dernier est plus ou moins polluant car l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication entraine parfois de la déforestation, des déplacements, etc. De plus, le biocarburant a un coût nettement plus élevé que le kérosène : pour atteindre l’objectif de 5% de biocarburants en 2030, le surcoût total en France est estimé à entre 300 et 500 millions d’euros par an pour la filière aéronautique.

Qu'est-ce qu'un biocarburant ? Le biocarburant est un carburant dérivé de la biomasse, c'est-à-dire de matières végétales ou d'algues ou de déchets animaux, comme par exemple le biogaz. Étant donné que ces matières premières peuvent être facilement renouvelées, le biocarburant est considéré comme une source d'énergie renouvelable, contrairement aux combustibles fossiles tels que le pétrole, le charbon et le gaz naturel.

5 astuces pour diminuer les émissions CO2 de vos trajets en avion

L’empreinte carbone liée aux trajets aériens est importante. Néanmoins, il est possible de réduire ses émissions de CO2 en adoptant quelques gestes lors de vos voyages en avion :

  1. Réserver des vols sans escale : les phases de décollage et d’atterrissage sont les plus gourmandes en carburant, opter pour des vols directs permet d’éviter de décoller et d’atterrir plus d’une fois ;
  2. Voler en classe économique : l’empreinte carbone d’un passager en classe économique est plus faible car le nombre de sièges par surface est plus élevé qu'en première classe ou classe affaire ;
  3. Alléger ses bagages : plus les bagages sont lourds, plus ils nécessitent de carburant pour les transporter ;
  4. Allonger ses vacances : opter pour des vacances plus longues mais moins nombreuses permet de réduire le nombre de trajets par avion ;
  5. Compenser son empreinte carbone : acheter des crédits carbone permet de financer des projets qui participent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Comment compenser l'empreinte carbone de ses trajets en avion ?

L'un des moyens possible pour les voyageurs de réduire l'impact de leurs activités sur l'environnement consiste à compenser les émissions de carbone liés à leurs trajets en avion. La compensation des émissions de carbone est un système volontaire dans le cadre duquel les gens peuvent payer pour "compenser"  les émissions produites par leurs vols.

J'agis pour le climat, Je compense mes émissions de CO2 !Le réchauffement climatique est l'affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra !
01 86 65 54 97

Updated on