Recyclage des vêtements : que faire des vêtements usés ?

recyclage vetements

La fast fashion, quand les marques vestimentaires renouvellent de plus en plus rapidement leurs collections, nous incite à remplir nos dressings de vêtements que nous ne porterons jamais, ou que très peu. Le recyclage apparaît ainsi comme la solution pour contrer les 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre émises par l’industrie textile chaque année.


L’importance du recyclage des vêtements

Le recyclage des vêtements est nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique. En offrant une seconde vie à nos vêtements, il permet de réduire considérablement l’impact environnemental des textiles.

L’industrie textile et son impact en quelques chiffres

Le secteur textile représente 1 million d’emploi dans le monde pour près de 100 milliards de vêtements vendus chaque année. Cependant, l’industrie textile est l’une des industries les plus polluantes de la planète avec environ 2% des émissions globales de gaz à effet de serre. Et elle dépasserait même les 26% en 2050 si les trajectoires actuelles de consommation se poursuivent selon une étude de l’ADEME. Il est donc important d’agir, notamment en adoptant de bons gestes de recyclage pour les vêtements.

appel gratuit

Quiz : quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5".

Le cycle de vie d’un vêtement

Connaître le cycle de vie des vêtements permet notamment de se rendre compte de l’ampleur de leur empreinte carbone. En effet, toutes les étapes de ce cycle de vie ont un impact sur l’environnement :

  1. La production de matières premières : les vêtements sont produits à partir de matières premières dont le polyester, le coton, la viscose, le lyocell ou la laine. Certaines d’entre elles sont issues de ressources non renouvelables, dont le pétrole, pour produire des fibres synthétiques, alors que d’autres proviennent de matières végétales ou animales et nécessitent alors énormément d’eau et de produits chimiques.
  2. La fabrication des vêtements : due aux substances qu’elle contient, la teinte est toxique non seulement pour les ouvriers qui fabriquent les vêtements, mais aussi pour les consommateurs et l’écosystème aquatique qu'elle pollue.
  3. Le transport des vêtements : généralement fabriqués dans des pays en voie de développement où les coûts de production et les salaires sont moins élevés, les vêtements sont ensuite transportés jusqu’en France par voies aériennes ou maritimes. Or l’avion est le moyen de transport le plus polluant.
  4. L’entretien des vêtements : selon l’ADEME, 12% de l’eau consommée en moyenne par les Français chaque année sont attribués aux machines à laver. En plus de cette surconsommation d’eau, lors de leur lavage, les vêtements libèrent un grand nombre de microparticules polluantes.
  5. Le tri et recyclage des vêtements usagés : sur les 4 millions de tonnes de textiles jetées en Europe, 80% sont jetées aux ordures alors que ces vêtements pourraient être réutilisés ou recyclés. Il s’agit d’une étape cruciale : trier sa garde robe et recycler certains vêtements usagés permet d’allonger la durée d’utilisation du textile, et ainsi d'éviter les étapes superflues comme celle de la production des matières premières, de la fabrication des produits ou encore du transport.

Qu’est-ce que le recyclage ?Le recyclage consiste à récupérer et traiter des déchets, et à les réintroduire dans des cycles de production équivalents. Il permet d’éviter le gaspillage de ressources naturelles tout en limitant la pollution issue des déchets.

Trier ses vêtements, pour quoi faire ?

Faire le tri dans ses vêtements, c'est leur offrir une seconde vie. Cela permet de minimiser l'impact du textile sur la planète, tout en réduisant notre empreinte carbone.

La collecte des vêtements

Les vêtements ne devraient jamais être jetés à la poubelle, c’est pourquoi des bennes de recyclage dédiées aux vêtements sont disponibles. Il y a plus de 45 000 points de collecte de vêtements en France, situés dans différents endroits : rues, déchèteries, magasins équipés, points de dépôts ponctuels, associations...

Une fois que les vêtements sont déposés dans un conteneur à vêtements, un tri s’effectue :

  • Les habits en bon état sont revendus en friperie ou exportés vers les pays pauvres ;
  • Le reste sera recyclé et transformé en combustibles ou en nouvelles matières. Selon les matières, les textiles sont découpés, défibrés, broyés, effilochés et/ou traités permettant ainsi la fabrication de nouveaux produits.

Le tri ne s’applique par uniquement aux vêtements. Les Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures (TLC) peuvent être acceptées dans les bornes de recyclage à vêtements, même lorsque ces derniers sont usés ou déchirés. Cependant, il y a trois conditions à respecter :

  1. Les TLC doivent être propres et secs ;
  2. Les chaussures s’attachent par paire ;
  3. Le tout doit être placé dans des sacs bien fermés et pas trop volumineux.
triman logo

Depuis 2015, le logo Triman est apparu sur tous les TLC qui peuvent être recyclés ou réutilisés en fonction de leur état, et ainsi avoir une seconde vie. Tous les TLC sont triables, l’absence du logo sur un vêtement ne veut donc pas dire qu’il n’est pas recyclable.

Revendre ou donner des vêtements

Lorsque les habits sont en très bon état, d’autres alternatives sont possibles, comme le don ou la revente.

  • La revente : en ligne via des applications ou des sites Internet, dans un dépôt-vente qui se chargera de les revendre pour vous, ou encore en organisant un vide-grenier.
  • Le don : après avoir proposé ses vêtements à des proches, il est possible d’en faire don à des associations qui se chargeront de les redistribuer à des personnes en nécessité ou de les revendre.

Et avant de recycler ses vêtements ?

Recycler ses vêtements est important, cependant il faut aussi au préalable adopter certains gestes qui réduisent tout autant l’impact de ses vêtements sur l’environnement.

Pour calculer et compenser votre empreinte carbone personnelle : accédez à notre calculateur d'émissions en ligne.

Acheter moins mais mieux

Dans le monde, on comptabilise une perte de 460 milliards de dollars chaque année liée aux vêtements encore en bon état dont on se débarrasse. C’est pourquoi, prendre le temps de choisir ses vêtements est essentiel afin éviter de participer à ce gaspillage mondiale.

  • Choisir de bonnes matières : comme le lin ou le chanvre dont la culture demande moins d’eau et d’engrais, ou encore le coton biologique.
  • Se tourner vers des vêtements produits à partir de fibres recyclées.
  • Acheter des habits de seconde main dans des friperies ou des sites de vente d’occasion en ligne et faire des économies.
  • Privilégier des marques engagées.
  • Se fier aux labels qui ont pour but de faciliter la reconnaissance de certaines caractéristiques d’un produit comme la garantie d’origine.
Les labels textiles éco-responsables les plus répandus
Label Garanties
Écolabel Européen
  • Textiles de qualité et durables ;
  • Procédés de fabrication moins polluants ;
  • Limitation de certaines substances dangereuses pour la santé ;
  • Limitation de la pollution de l’air et de l’eau pendant la fabrication.
Ecocert Textile
  • Limitation, voire interdiction de certaines substances dangereuses pour la santé ;
  • Réduction des consommations en eau et en énergie ;
  • Respect des conditions de travail.
Oeko-Tex logo
  • Textiles respectueux de l’environnement ;
  • Fabrication à faible impact environnemental.
gots logo
  • Textiles issus de l’agriculture biologique ;
  • Limitation de certaines substances dangereuses pour la santé ;
  • Procédés de fabrication moins polluants.

Bien entretenir ses habits

Entretenir ses vêtements permet de les garder plus longtemps, mais aussi de faire des économies et de limiter son impact sur l’environnement.

  • Laver moins tout en choisissant des lessives éco labellisées afin d’éviter de limiter la libération des substances toxiques dans les océans ;
  • Faire des économies d’eau et d’énergie en ne lavant ses vêtements qu'à 30°C et en évitant l’utilisation du sèche-linge ;
  • Réparer ses habits et leur donner une seconde vie.
Updated on