Plancher chauffant hydraulique : fonctionnement, coût, avantages

Mis à jour le
minutes de lecture
appel gratuit

ekWateur aussi présent dans votre commune !

ekWateur propose une énergie 100% renouvelable et moins chère. Contactez Selectra (partenaire d'ekWateur) pour comparer et estimer vos factures.

Le plancher chauffant hydraulique utilise de l'eau chaude circulant dans des tubes en PEX pour chauffer une dalle en béton ou une chape flottante. Ce système de chauffage permet une distribution uniforme de la chaleur dans les pièces, une faible consommation d'énergie et une esthétique soignée.

Analysons en détail son fonctionnement, son coût, ses avantages et inconvénients, ainsi que les précautions à prendre lors de son installation et de son entretien.

Fonctionnement du plancher chauffant hydraulique

Le plancher chauffant hydraulique est un système de chauffage qui utilise l'eau chaude pour chauffer une surface, et émet ensuite de la chaleur par rayonnement. Son fonctionnement repose sur un circuit qui permet de transporter l'eau chaude à travers un réseau de tubes situés sous le revêtement de sol.

Le circuit hydraulique est composé de plusieurs éléments :

  • Une source de chaleur : il s'agit d'une pompe à chaleur, d'une chaudière ou d'un système solaire thermique qui produit de l'eau chaude à une température suffisamment élevée pour chauffer le plancher.
  • Un circuit hydraulique : il transporte l'eau chaude jusqu'au plancher, puis l'eau utilisée refroidie de nouveau vers l'appareil de chauffe.
  • Un collecteur : c'est un dispositif qui permet de distribuer l'eau chaude de manière homogène à travers le circuit de tubes situé sous le plancher.
  • Des tubes en matériau synthétique ou en cuivre : ils sont installés sous le revêtement de sol et transportent l'eau chaude jusqu'aux différentes zones à chauffer. Conçus pour transporter l'eau chaude à travers le système de chauffage, es tubes en PEX (polyéthylène réticulé haute densité) sont les composants principaux du circuit hydraulique du plancher chauffant. Ils sont flexibles, résistants à la corrosion et à la chaleur.
  • Des boucles de régulation : elles permettent de réguler le débit de l'eau chaude dans les différentes zones à chauffer pour garantir une température homogène dans l'ensemble de la pièce.
  • Le revêtement
    • La dalle en béton : un élément structurel du bâtiment qui sert de support pour le revêtement de sol et les tubes en PEX. Elle est coulée sur une épaisseur de plusieurs centimètres pour recouvrir les tubes et permettre un transfert optimal de la chaleur par rayonnement. La dalle en béton doit être parfaitement plane pour éviter les zones de surchauffe ou de sous-chauffe.
    • La chape flottante est une alternative à la dalle en béton. Elle est constituée d'un mélange de sable, de ciment et d'eau, qui est étalé sur une couche d'isolation thermique et acoustique. Les tubes en PEX sont ensuite intégrés à la chape flottante avant que le revêtement de sol ne soit posé. La chape flottante est plus légère que la dalle en béton et peut être utilisée dans des constructions où le poids est un facteur important.

Le transfert de chaleur par rayonnement est le principal mode de diffusion de la chaleur dans ce type de plancher chauffant. Les tubes situés sous le revêtement de sol chauffent la surface du sol, qui émet ensuite de la chaleur par rayonnement. Cette chaleur est diffusée dans l'ensemble de la pièce de manière uniforme et douce, créant ainsi une sensation de confort thermique agréable.

schema plancher chauffant hudraulique

Les avantages et les inconvénients du chauffage au sol hydraulique

Comme toute technologie, le chauffage au sol hydraulique a ses avantages et ses inconvénients. En voici quelques-uns dans le tableau ci-dessous :

Avantages et inconvénients du chauffage au sol hydraulique
👍 Avantages👎 Inconvénients
  • Confort : il diffuse la chaleur de manière uniforme dans toute la pièce, créant ainsi un niveau de confort élevé.
  • Efficacité énergétique : il utilise de l'eau chaude à basse température pour chauffer la pièce.
  • Esthétique : encastré dans le sol, il n'y a pas d'unité visible sur les murs ou les plafonds.
  • Sécurité : il ne produit pas d'air chaud en mouvement, ce qui peut aider à réduire la circulation des allergènes ou des bactéries.
  • Coût : l'installation est plus chère que celle d'un système de chauffage à eau chaude traditionnel.
  • Temps de chauffage : davantage que les systèmes traditionnels, car la chaleur doit se diffuser à travers le sol.
  • Entretien : nécessite un entretien régulier pour s'assurer qu'il fonctionne correctement.
  • Installation : complexe, nécessitant des compétences techniques et professionnelles.

L’installation d’un plancher chauffant à eau

L'installation d'un plancher chauffant à eau peut être complexe et nécessite généralement l'intervention d'un professionnel qualifié. Voici les grandes étapes de l'installation :

  1. Préparation du support : il doit être propre, sec et plan pour permettre une pose optimale du plancher chauffant. Dans le cas d'une rénovation, il peut être nécessaire de procéder à une préparation préalable, comme le ragréage du sol.
  2. Pose de l'isolant thermique : il doit être posé sur toute la surface pour limiter les pertes de chaleur vers le sol. Il peut s'agir d'un panneau de polystyrène extrudé ou d'un isolant en laine de verre.
  3. Pose des collecteurs : ils sont installés dans une zone accessible, généralement dans une pièce technique ou un placard, et reliés à la chaudière.
  4. Pose des tubes : les tubes en PEX sont ensuite posés sur l'isolant thermique en respectant les prescriptions du plan d'installation. Les tubes sont fixés à l'aide d'agrafes ou de clips, et sont reliés aux collecteurs à l'aide de raccords.
  5. Tests d'étanchéité : avant de couler la dalle de chape, il est important de réaliser des tests pour vérifier l'absence de fuites sur l'ensemble du circuit de tubes.
  6. Coulage de la chape : une fois les l'étanchéité testée, la chape est coulée sur l'ensemble de la surface. Cette étape permet de recouvrir les tubes et de protéger l'ensemble du système de chauffage.
  7. Mise en service : une fois la chape sèche, le système de chauffage peut être mis en service. Cette étape consiste à remplir le circuit de tubes avec de l'eau, à vérifier le bon fonctionnement du système et à ajuster les réglages de la chaudière.
plancher-chauffant eau en escargot

Parmi les précautions à prendre, il convient de respecter les normes et réglementations en vigueur, vérifier la compatibilité des matériaux, respecter les distances de sécurité entre les tubes et les éléments électriques et procéder à un entretien régulier.

  • Quelles sont les normes et réglementations en vigueur en matière d'installation de planchers chauffants hydrauliques ?
  • La norme NF EN 1264-4 : cette norme concerne les planchers chauffants à eau chaude et définit les exigences relatives à la conception, à l'installation et à la mise en service de ces systèmes.
  • La norme NF C 15-100 : elle s'applique aux installations électriques des bâtiments et définit les règles de sécurité et les prescriptions techniques applicables aux installations électriques liées au plancher hydraulique.
  • Le DTU 65.14 : ce document technique unifié définit les règles de mise en œuvre des planchers chauffants à eau chaude, notamment en ce qui concerne les matériaux, les équipements, les méthodes d'installation et les contrôles à effectuer.
  • Le règlement sanitaire départemental : ce règlement fixe les règles d'hygiène et de sécurité à respecter en matière d'installation.

L'entretien au quotidien et par un professionnel du plancher eau chaude

Au quotidien, l'entretien d'un plancher chauffant hydraulique est relativement simple. Voici quelques gestes à adopter pour assurer son bon fonctionnement :

  • Nettoyer régulièrement le sol pour éviter l'accumulation de poussières et de saletés qui peuvent obstruer les fentes de ventilation et réduire l'efficacité du plancher chauffant.
  • Ne pas obstruer les fentes de ventilation ou les bouches d'air pour assurer une bonne circulation de l'air chaud.
  • Ne pas poser de tapis ou de revêtements de sol trop épais qui peuvent limiter la diffusion de la chaleur.
  • Vérifier régulièrement la pression du circuit hydraulique pour s'assurer qu'elle est conforme aux préconisations du fabricant.
  • Contrôler régulièrement les collecteurs pour s'assurer qu'il n'y a pas de fuites ou d'obstructions.

En ce qui concerne l'entretien par un professionnel, il est recommandé de procéder à une vérification annuelle du plancher chauffant hydraulique. Elle doit être réalisée par un professionnel qualifié et certifié RGE. Elle consiste notamment à :

  • Contrôler l'étanchéité du circuit hydraulique en réalisant des tests de pression et en détectant d'éventuelles fuites.
  • Vérifier le bon fonctionnement des vannes d'équilibrage et des collecteurs.
  • Désembouer les collecteurs et les filtres pour éviter les obstructions.
  • Vérifier la température de départ et de retour du circuit hydraulique pour s'assurer que le système fonctionne de manière optimale.
  • Procéder à des réglages de la chaudière pour optimiser le fonctionnement du système de chauffage.

Le prix d'un plancher chauffer hydraulique

L'installation coûte environ 60 à 150 euros par mètre carré, selon les spécifications du projet. Ce coût comprend l'achat des matériaux, l'installation par un professionnel qualifié, et la première mise en chauffe.

Il est donc environ deux fois plus cher que le plancher chauffant électrique.

Le coût d'un plancher chauffant hydraulique peut varier considérablement en fonction de plusieurs paramètres, tels que la taille de la surface à chauffer, la qualité des matériaux utilisés, le type de système de chauffage central choisi (pompe à chaleur, chaudière, solaire thermique, etc.), les tarifs de l'installateur, et les coûts de la première mise en chauffe.

Il est généralement plus élevé que celui d'un système de chauffage à eau chaude traditionnel, en raison des coûts supplémentaires liés à l'installation des tubes en PEX, du système de régulation et du circulateur. Cependant, le coût de fonctionnement à long terme peut être moins élevé, car le plancher chauffant permet une meilleure répartition de la chaleur et une meilleure efficacité énergétique.

En France, il existe plusieurs aides financières pour aider à financer l'installation d'un plancher chauffant hydraulique, notamment :

  • MaPrimeRénov' : elle est destinée aux propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. Cette aide permet de financer une partie des travaux d'amélioration de la performance énergétique du logement.
  • La prime énergie : il s'agit d'une aide financière versée par les fournisseurs d'énergie en échange de travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique, tels que l'installation d'un plancher chauffant hydraulique.
  • L'éco-prêt à taux zéro : ce prêt permet de financer les travaux de rénovation énergétique, sans avoir à payer d'intérêts.
  • Les aides de l'ANAH : l'Agence nationale de l'habitat propose des aides financières pour les travaux de rénovation énergétique, y compris l'installation d'un plancher chauffant hydraulique, pour les propriétaires modestes et très modestes.

Quel est le coût énergétique d'exploitation d'un plancher chauffant hydraulique par rapport à d'autres systèmes de chauffage ?

Le coût énergétique d'exploitation d'un plancher chauffant hydraulique dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de système de chauffage utilisé (chaudière, pompe à chaleur, système solaire), l'efficacité énergétique du système, la température de l'eau de chauffage, la qualité de l'isolation de la maison, et bien d'autres encore.

Globalement, ce système de chauffage est considéré comme étant économe en énergie, car il permet une répartition homogène de la chaleur à travers toute la surface chauffée, ce qui réduit les pertes de chaleur. De plus, la température de l'eau de chauffage nécessaire est plus basse que pour d'autres systèmes de chauffage, ce qui réduit les coûts énergétiques.

En comparaison avec les systèmes de chauffage à combustibles fossiles (chaudière au fioul ou au gaz), les planchers hydrauliques associés à une pompe à chaleur ou à un système solaire thermique peuvent réduire considérablement les coûts énergétiques. Sources de chaleur renouvelables, elles sont beaucoup moins coûteuses à l'usage que les combustibles fossiles.

FAQ : Questions fréquentes sur le plancher chauffant hydro

🏠 Quels logements sont adaptés aux planchers chauffants hydrauliques ?

Les planchers chauffants hydrauliques sont adaptés à la plupart des types de logements, qu'il s'agisse de maisons individuelles, d'appartements ou de bâtiments commerciaux. Cependant, il faut prendre en compte certains facteurs tels que la surface à chauffer, l'isolation thermique du bâtiment et la source d'énergie utilisée pour chauffer l'eau.

Ces équipements peuvent être particulièrement intéressants pour les constructions neuves ou les rénovations importantes où le système de chauffage peut être intégré dès le départ, mais ils peuvent également être installés dans des bâtiments existants avec certaines adaptations.

🔎 Quelle est la température de surface au sol à ne pas dépasser pour un plancher chauffant ?

En France, la température de surface au sol à ne pas dépasser pour un plancher chauffant est réglementée par la norme NF EN 1264-2. Selon cette norme, la température maximale de surface recommandée pour un plancher chauffant hydraulique est de 28°C à 29°C. Cependant, il est important de noter que cette température peut varier en fonction des matériaux de revêtement de sol utilisés et des habitudes de vie des occupants, et qu'il est toujours conseillé de consulter un professionnel pour s'assurer du bon fonctionnement et de la sécurité du système de chauffage.

🌡 Comment régler la température de l'eau pour garantir un confort optimal ?

Pour garantir un confort optimal avec un plancher chauffant hydraulique, il convient de régler correctement la température de l'eau circulant dans le circuit de chauffage. Elle doit être ajustée en fonction de la température extérieure, de la surface à chauffer, de l'isolation thermique du bâtiment et des habitudes de vie des occupants.

En général, la température de l'eau pour un plancher chauffant hydraulique est comprise entre 35°C et 55°C. Une température d'eau plus élevée permettra une montée en température plus rapide, mais peut également entraîner une surchauffe de la surface au sol et une consommation d'énergie plus élevée. Une température d'eau plus basse permettra une consommation d'énergie plus réduite, mais peut également prendre plus de temps pour chauffer le bâtiment.

Le réglage de la température de l'eau du chauffage au sol se fait généralement à l'aide d'un thermostat d'ambiance ou d'un régulateur de température qui contrôle la température de l'eau circulant dans le circuit de chauffage

⏳ Quelle est la durée de vie d'un plancher chauffant ?

La durée de vie d'un plancher chauffant dépend de plusieurs facteurs tels que la qualité de l'installation, la qualité des matériaux utilisés, l'entretien régulier, la fréquence d'utilisation et les conditions d'utilisation. En moyenne, un plancher chauffant hydraulique bien installé et entretenu peut avoir une durée de vie de plus de 50 ans.

Pour autant, il faut préciser que certaines pièces du système de chauffage, telles que la pompe de circulation et le régulateur de température, peuvent nécessiter des réparations ou des remplacements au fil du temps. Les tubes en PEX utilisés pour les circuits de chauffage peuvent également s'user avec le temps, mais leur durée de vie est généralement d'au moins 50 ans.

Pour maximiser la durée de vie d'un plancher chauffant, il faut faire installer le système par un professionnel qualifié, de respecter les normes et réglementations en vigueur, de faire l'entretien régulier du système, et de prendre soin d'éviter les dommages physiques ou mécaniques au système.

✅ Quel est le plancher chauffant le plus économique ?

Par rapport au plancher chauffant électrique, son équivalent hydraulique est considéré comme le plus économique des systèmes de plancher chauffant. En effet, il permet d'optimiser la distribution de la chaleur dans le bâtiment grâce à la diffusion de la chaleur par rayonnement à partir du sol, ce qui permet de chauffer le bâtiment de manière uniforme et efficace tout en réduisant les coûts de chauffage.

De plus, le plancher chauffant hydraulique peut être combiné avec des sources de chauffage à haute efficacité énergétique, telles que les pompes à chaleur air-eau et les chaudières à condensation, pour maximiser l'efficacité énergétique globale du système.

Qu'importe la source d'énergie, l'électrique sera toujour moins cher à l'installation mais plus cher à l'utilisation que l'hydraulique.

💦 Comment garantir l'étanchéité des tubes en PEX pour éviter les fuites d'eau ?

Pour garantir l'étanchéité des tubes en PEX et éviter les fuites d'eau, voici quelques conseils :

  • Choisir des tubes de haute qualité : les tubes en PEX doivent être certifiés et conformes aux normes en vigueur. Il est important de choisir des tubes de haute qualité pour éviter les fuites et assurer la durabilité du système.
  • Utiliser des raccords de qualité : les raccords utilisés pour connecter les tubes en PEX doivent également être de haute qualité et conformes aux normes en vigueur. Les raccords mal adaptés ou mal installés peuvent causer des fuites et des dommages au système.
  • Effectuer une installation soignée : lors de l'installation des tubes en PEX, il est important de s'assurer qu'ils sont bien fixés et qu'ils ne sont pas tordus ou endommagés. Les coudes doivent être doux et réguliers pour éviter les points de stress sur les tubes.
  • Effectuer un test de pression : avant de couler la chape ou la dalle en béton, il est important de tester le système en effectuant un test de pression. Ce test permet de vérifier l'étanchéité du système et de détecter les fuites éventuelles.
  • Faire vérifier le système régulièrement : Pour prévenir les fuites d'eau, il est recommandé de faire vérifier régulièrement le système par un professionnel qualifié. Cela permettra de détecter les éventuels problèmes et de les corriger avant qu'ils ne causent des dommages plus importants.