Économie circulaire : définition, enjeux, exemples et lois

economie circulaire

Préservation des ressources, réduction des déchets et du gaspillage : voici en quoi consiste l’économie circulaire. Ce nouveau modèle économique a pour ambition de repenser nos modes de production et de consommation afin de limiter le gaspillage des ressources naturelles et la production de déchets.


appel gratuit

Quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5" et compensez votre empreinte carbone !


Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire (circular economy, en anglais) est un modèle économique qui vise à produire des biens et des services de manière responsable tout en limitant la consommation, le gaspillage des ressources naturelles et la production des déchets. Il s’agit de passer d’une économie linéaire (extraire, produire, consommer, jeter) à une économie plus circulaire.

En effet, la société de consommation actuelle entraîne des effets négatifs sur l’environnement. Les prélèvements des ressources naturelles par les Hommes dépassent déjà largement la biocapacité de la terre, et le jour du dépassement arrive chaque année un peu plus tôt. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir et d’engager des démarches de réductions d’impact et de création de valeur.

L’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus.
ADEME (Agence de la transition écologique)

Les enjeux de l’économie circulaire

L’économie circulaire se définit par 3 grands domaines d’action et 7 piliers :

  1. L’approvisionnement durable concerne l’extraction et l’exploitation des ressources naturelles et les achats durables ;
  2. L’éco-conception vise à minimiser l’impact environnemental du cycle de vie des produits ;
  3. L’écologie industrielle et territoriale consiste à optimiser les ressources sur un territoire ;
  4. L’économie de la fonctionnalité privilégie l’usage à la possession ;
  5. La consommation responsable vise à prendre en compte les impacts environnementaux des produits lors de l’achat ;
  6. L’allongement de la durée d’usage consiste à réparer, réutiliser, vendre ou donner ;
  7. Le recyclage permet de donner une seconde vie à nos déchets.
schema economie circulaire ademe

L’économie circulaire en exemple

L’économie circulaire vise à transformer le modèle économique actuel en luttant contre toutes formes de gaspillage. Pour cela, des objectifs précis ont été mis en place, comme, par exemple, sortir du plastique jetable ou encore favoriser l’économie collaborative.

Le recyclage du plastique et l'objectif zéro déchet

La stratégie zéro plastique jetable mise en place par le gouvernement français vise à mettre fin de manière progressive à tous les emballages en plastique à usage unique d’ici 2040.

recyclage plastique

Les produits concernés sont les suivants :

  • Bouteilles en plastique ;
  • Vaisselle jetable ;
  • Coton-tiges ;
  • Confettis en plastique ;
  • Tiges pour ballons ;
  • Suremballages en plastique ;
  • Sachets de thé en plastique ;
  • Dispositifs médicaux contenant des microfibres plastiques ;
  • Produits cosmétiques rincés contenant des microplastiques…

Pour y parvenir, l’économie circulaire souhaite intégrer la notion de recyclage dans le cycle de vie de tous les produits en plastique, de même que le réemploi et la réutilisation. Selon le Ministère de la transition écologique, le recyclage du plastique permettrait d’éviter les émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année.

Certaines entreprises s'y sont déjà mises. C'est le cas notamment de Pernod Ricard qui, d’ici 2025, a pour objetcif d'éliminer tous les objets promotionnels en plastique à usage unique et de rendre 100% recyclables ses emballages.

L’allongement de la durée d’usage et Back Market

L'industrie high-tech actuelle produit des millards d'appareils électriques et électroniques chaque année, engendrant des conséquences environnementales désatreuses. En effet, la pollution numérique représente 3,8% des émissions totales de CO2 de la planète.

C'est pourquoi des entreprises, telles que Back Market ont décidé d'agir et de lutter contre cette surproduction en rallongeant la durée de vie des appareils déjà en circulation. Grâce au reconditionnement (remise à neuf d'appareils usagés), Back Market allonge considérablement la durée de vie de nos appareils. Une façon efficace de lutter contre l'obsolescence programmée.

Qu'est-ce que l'obsolescence programmée ?L'obsolescence programmée regroupe l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement (article L. 213-4-1 du Code de la consommation).

L’économie collaborative

L’économie collaborative, appelée aussi économie de partage se rapproche, sous certains angles, de l’économie de la fonctionnalité. Il s’agit d’un modèle économique qui met en contact deux particuliers pour que l’un échange, partage, vende ou fasse don d’un usage à l’autre.

Selon l’étude du CREDOC sur la consommation et les modes de vie des Français en 2018, 65% se disent aujourd’hui prêts à partager ou prêter des objets qu’ils utilisent contre 54 % en 2014. Cela souligne l’appétence des Français à privilégier l'usage des biens à leur possession.

Ce nouveau mode de consommation s'est largement développé en France ces dernières années avec l'apparition de nombreuses plateformes collaboratives, comme Airbnb, Blablacar ou Uber.

Estimer son empreinte carbone Pour connaître avec précision son empreinte carbone et la compenser, il est possible d'utiliser notre calculateur en ligne ou d'appeler le numéro suivant :
Calculer OU 01 86 65 54 97

Quelles lois concernent l’économie circulaire ?

Le concept d’économie circulaire a été introduit en France par la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015. Celle-ci reconnait officiellement ce nouveau modèle économique comme l’un des objectifs de la transition énergétique, ainsi que comme l’un des engagements du développement durable.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire

recyclage

En complément, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a été promulguée le 10 février 2020 et se définit par 5 grands axes :

  1. Sortir du tout jetable ;
  2. Mieux informer les consommateurs ;
  3. Lutter contre le gaspillage et agir pour le réemploi solidaire ;
  4. Agir contre l’obsolescence programmée ;
  5. Mieux produire.

Elle a pour objectif d'accélérer le changement de modèle de production et de consommation afin de limiter les déchets et de préserver les ressources naturelles. Elle vise notamment à sortir du plastique à usage unique.

La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, à une réutilisation, à un recyclage ou, à défaut, à une valorisation des déchets.
Code de l'environnement, article L. 110-1-1 (Modifié par la loi n°2020-105 du 10 février 2020)

La feuille de route économie circulaire

Dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, la France s’est fixée des objectifs ambitieux pour engager la transition vers une économie circulaire. Publiée le 23 avril 2018, la feuille de route économie circulaire (FREC) a été la base de travail de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. Elle propose des mesures concrètes afin d’atteindre les objectifs fixés.

Les objectifs de la feuille de route économie circulaire :

  • Réduire la consommation de ressources liée à la consommation française ;
  • Réduire de 50 % les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010 ;
  • Tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025 ;
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • Créer 500 000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux.

Source : Ministère de la transition écologique

Retrouvez nos autres guides pratiques sur la protection de l’environnement !

Updated on