Tourisme durable : définition, enjeux et exemples

tourisme durable

Le développement considérable que connait l'industrie touristique ces dernières années engendre des répercussions majeures sur les ressources naturelles, les modes de consommation et les structures sociales. Pour répondre à ces enjeux de réchauffement climatique, le tourisme durable est né. Il s’agit d’un tourisme s’inspirant du développement durable et soucieux de son impact sur les ressources patrimoniales : naturelles, culturelles et sociales.


appel gratuit

Quelle est votre empreinte carbone en kg de CO2 par an ?

Découvrez l'impact de votre mode de vie sur la planète en moins de 5" et compensez votre empreinte carbone !

Qu’est-ce que le tourisme durable ?

  • Le tourisme durable en chiffres :
  • Taille du marché mondial du tourisme durable : 181,1 milliards USD ;
  • Part des émissions de gaz à effet de serre causées par les transports liés au tourisme : 5 % ;
  • Part des voyageurs estimant que le tourisme durable est essentiel : 83 %.

Source : statista

D'après l’Organisation mondiale du tourisme, le tourisme durable, que l'on retrouve également sous d’autres appellations (tourisme responsable, tourisme éco-responsable, ou encore tourisme éthique), est “un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil”.

Le tourisme durable vise donc à réduire son impact négatif sur l'environnement et la culture locale afin de les préserver pour les générations futures, tout en contribuant à la croissance économique, à la création d'emplois et à la protection des écosystèmes.

De plus, le tourisme durable constitue un réel vecteur de sensibilisation et de promotion de changements de comportements positifs pour la conservation de la biodiversité parmi les millions de personnes qui parcourent le globe chaque année.

Quel est l'impact du tourisme sur l'environnement ? D'après une étude parue dans la revue Nature Climate Change, le secteur du tourisme représente 8 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, et ce chiffre est en perpétuelle croissance, notamment dû à un Bilan Carbone des transports significatif (un bateau de croisière produit 7 000 tonnes de déchets/an !). Ainsi, l’impact du tourisme sur l’environnement est conséquent, il entraîne une surconsommation des ressources naturelles, la destruction de la biodiversité et des écosystèmes, la pollution de l’air, etc.

Les différentes formes de tourisme durable

Tourisme équitable, responsable ou encore solidaire, il n’est pas toujours aisé de se retrouver parmi la multitude d’appellations. En effet, il existe plusieurs formes de tourisme durable, retrouvables dans le tableau ci-dessous.

Les formes de tourisme durable
Forme Description
Tourisme responsable Le tourisme responsable consiste à minimiser au maximum son impact sur l’environnement et la culture locale lors de ses voyages.
Tourisme équitable Le tourisme éthique consiste à inclure un ensemble d’activités touristiques reposant sur les principes de commerce équitable.
Slow tourisme Le slow tourisme consiste à prendre le temps de découvrir les destinations de voyages à son rythme, tout en mettant un accent sur le respect de l’environnement.
Tourisme solidaire Le tourisme solidaire repose principalement sur un objectif de développement des territoires et de rapprochement avec les populations locales.

En calculant votre empreinte carbone personnelle avec Selectra :  Découvrez vos émissions annuelles de gaz à effet de serre avec notre calculateur en ligne ;
 Identifiez vos principaux postes émetteurs de gaz à effet de serre ;
 Obtenez un guide de conseils pratiques pour réduire votre empreinte carbone ;
 Financez un projet environnemental de réduction d'émissions de gaz à effet de serre.

Quels sont les principes du tourisme durable ?

Le tourisme durable s'appuie sur les trois principes du développement durable pour atténuer les effets néfastes du tourisme de masse sur les communautés locales et l'environnement :

  • Environnemental : la réduction du Bilan Carbone du tourisme à travers l’utilisation d'énergies renouvelables, des pratiques de recyclage, une plus faible consommation d'énergie... ;
  • Social : le respect de la communauté et du patrimoine culturel local à travers la prise en compte des locaux dans la gestion touristique ;
  • Économique : la garantie d’une viabilité économique du projet touristique sur le long terme, qui puisse également profiter aux locaux.

Pourquoi le tourisme durable est-il essentiel ? Le tourisme présente beaucoup d’avantages pour les pays, mais peut également s'avérer destructeur pour ces derniers s’il est mal géré. Ainsi, appliquer les principes de tourisme durable est essentiel pour non seulement éviter les retombées négatives d’une mauvaise gestion touristique, mais aussi générer de réels bénéfices pour l’ensemble des acteurs et des communautés locales.

Qui sont les acteurs du tourisme durable en France ?

acteurs tourisme durable

Chaque acteur du tourisme durable est un composant essentiel. La coopération entre les différents acteurs est essentielle et caractérisée par sa durabilité dans le temps, son caractère inclusif et sa flexibilité.

Les acteurs du tourisme durable comprennent :

  • Les organisations non gouvernementales (ONG) dont les actions portent sur les questions environnementales et le développement des communautés locales ;
  • L'ensemble des organisations de l'industrie touristique (hôtels, agence touristique, etc.) ;
  • Les agences gouvernementales chargées du tourisme ;
  • Les communautés locales ;
  • Les comités culturels nationaux ;
  • Les touristes.

Palmes du tourisme durable À travers la création d’un concours intitulé Les Palmes du Tourisme Durable, l’association les acteurs du tourisme durable (ATD) et TourMag récompensent les professionnels du tourisme qui justifient d'efforts et actions innovantes en faveur du tourisme durable.

Quels sont les enjeux du tourisme durable en France ?

Le tourisme durable présente de nombreux avantages, tant pour les populations locales que pour l'environnement, mais il doit également faire face à plusieurs enjeux.

Les enjeux du tourisme durable
Type d’enjeux Détails
Enjeux économiques
  • Profit : de nombreuses organisations prétendent faire du tourisme durable mais placent les profits au-dessus de tout et délaissent les principes du développement durable ;
  • Inflation : en raison de l'afflux de touristes, les prix locaux ont tendance à augmenter, ce qui pousse les habitants à quitter leur région ;
  • Investissements : les investissements publics dans les infrastructures urbaines essentielles (hôpitaux, écoles, etc.) sont souvent négligés au profit des infrastructures liées au tourisme.
Enjeux environnementaux
  • Écosystème : l'interaction entre les touristes et les écosystèmes risque de perturber ces derniers et d'entraîner une demande accrue de ressources telles que la nourriture et l'eau, ce qui met l'environnement à rude épreuve pour accueillir davantage de personnes ;
  • Transports : pour voyager, les touristes empruntent des moyens de transport qui pèsent lourd sur l'environnement.
Enjeux sociaux
  • Création d’emplois : bien que le tourisme soit créateur d'emplois pour les locaux, il est souvent question d'emplois mal payés, saisonniers, et sous de mauvaises conditions de travail ;
  • Culture locale : le nombre croissant de touristes peut être source de conflits entre ces derniers et les communautés locales, entraînant des tensions, voir une perdition de la culture locale.

Label tourisme durable Il n’est pas aisé de se retrouver parmi la multitude des labels de tourisme durable tant leur nombre augmente chaque année. On peut citer par exemple le label Green Globe qui est une certification mondiale qui concerne tous les acteurs touristiques respectant principalement quatre critères de durabilité (héritage culturel, management responsable, environnement, économique/social).

10 exemples de tourisme durable

developpement durable
  • Adopter des achats responsables ;
  • Opter pour des transports écologiques ;
  • Choisir un logement “vert” ;
  • Voyager hors saison ;
  • Passer par une agence de voyage engagée ;
  • Consommer local ;
  • Respecter les lieux de patrimoine ;
  • Soutenir les initiatives communautaires locales ;
  • Éviter de prendre l’avion ;
  • Ne pas acheter de souvenirs d'espèces menacées.

Ces exemples de pratiques de tourisme durable favorisent grandement la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Néanmoins, il est possible d’aller plus loin en compensant” les émissions qu’il n’est pas possible d’éviter. Tout simplement en soutenant un projet environnemental qui permet la réduction de ces émissions, comme le projet Gandhi.

appel gratuit

Effacez votre empreinte carbone en soutenant le projet Gandhi !

Compensez vos émissions de CO2 à hauteur de votre empreinte carbone à partir de 2€/mois avec Selectra.

 
Updated on