bilan carbone devis en ligne

Réalisez votre Bilan Carbone avec Selectra !

Demandez gratuitement et en quelques minutes un devis en ligne pour votre Bilan Carbone !

Le Bilan Carbone du secteur agricole

bilan carbone agriculture

Dans le cadre du développement durable, la France s’est fixé pour objectif une réduction de 40% des émissions de GES entre 1990 et 2030. Or le secteur agricole, qui est responsable de 19% des émissions de GES en France en 2018, n’a connu une diminution que de 8% entre 1990 et 2018. Les entreprises de ce secteur sont souvent amenées, volontairement ou dans une optique de conformité réglementaire, à réaliser un Bilan Carbone.


Qu’est ce qu’un bilan carbone dans le secteur agricole ?

Diffusé par l’Association Bilan Carbone (ABC) mais développé au préalable, en 2004, par l’ADEME (agence de la transition écologique), le Bilan Carbone est une méthodologie permettant un diagnostic des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’une organisation, notamment à travers l’identification des principaux postes d'émissions.

Dans un souci de clarté et de précision, les émissions sont classées en trois catégories, que l’on appelle “scope”.

Catégories d’émissions Définition Exemple
Scope 1 Les émissions directes de GES provenant des sources d'énergie qui sont détenues ou contrôlées par l’exploitant agricole. Les procédés industriels hors combustion ou par exemple l’utilisation de machines agricoles.
Scope 2 Les émissions indirectes de GES résultant de la production d'électricité, de chauffage et de climatisation, ou de vapeur générée hors site mais achetée par l’exploitant agricole. L’achat d'électricité pour l’exploitation agricole.
Scope 3 Les émissions indirectes de GES provenant de sources qui ne sont pas détenues ou directement contrôlées par l’exploitant agricole mais qui sont liées à ses activités. Fabrication et transport d’engrais pour l’exploitation agricole.

Pour évaluer l’impact environnemental d'une exploitation agricole, il faut procéder aux étapes suivantes :

  1. Définition du périmètre de l'étude : fixer le niveau de détail de l’étude en définissant ce qui sera pris en compte dans le Bilan Carbone ;
  2. Collecte des données : recenser les données opérationnelles au plus proche de la réalité de l’entreprise, il s’agit là du “coeur” du Bilan Carbone ;
  3. Traitement des données : traduire les données collectées en émissions de gaz à effet de serre, grâce aux facteurs d'émissions qui permettent de convertir une donnée d’activité en quantité de gaz émis ;
  4. Exploitation des résultats : exploiter les résultats pour identifier les principaux postes d'émissions ;
  5. Mise en place d’un plan d’action : mettre en place des actions pertinentes et efficaces de réduction des émissions gaz à effet de serre, voir de facilitation de la prochaine collecte de données.
Les principales sources d'émissions du secteur agricole
Source d’émissions Part d’émission Détails
Sols agricoles 43% Émissions généralement liées à la pâture et à la fertilisation des cultures.
Fermentation entérique 28% La fermentation entérique des animaux émet du CH4, cela concerne en particulier les bovins.
Stockage des déjections d’élevage 19% Lors du stockage des déjections d'élevages, ces dernières émettent du CH4 et du N2O.
Carburants et combustibles 10% Les carburants et combustibles en agriculture constituent une forte source d'émissions de CO2.

Source : CITEPA

Spécificités d'un Bilan Carbone dans le secteur agricole

Avant toute réalisation d’un Bilan Carbone pour le secteur agricole, il est primordial de tenir compte au préalable des spécificités du secteur en matière d'émissions de gaz à effet de serre :

  1. L’importante part des émissions biologiques : elles concernent les émissions issues de processus biologiques (fermentations des déjections d'élevage, transformations de la biomasse végétale, etc.) et occupent une part importante des émissions de GES dans le secteur agricole.
    Potentiel de réduction : réduire la part de fertilisation azotée, la méthanisation des déjections et améliorer les techniques d’épandage d’azote minéral et organique.
  2. La faible part des émissions mécaniques : elles concernent les émissions issues de l’utilisation directe d'énergie comme le carburant des véhicules (tracteurs, camions, etc.), ainsi que les émissions issues de combustibles d’origine fossile ou renouvelable.
    Potentiel de réduction : Améliorer des processus industriels de fabrication des installations fixes ou mobiles.
  3. L’importante part des flux carbone : la production végétale fixe du carbone dans la biomasse végétale qui, lors de sa consommation, est ensuite libérée sous forme de CO2.
    Potentiel d’accroissement du stockage de carbone dans les sols : augmenter ou du moins conserver les forêts et prairies, ces dernières étant responsables en majorité du stock de carbone dans les sols.

Quels sont les avantages d’un Bilan Carbone dans le secteur agricole ?

La réalisation d’un Bilan Carbone présente de nombreux avantages, en particulier pour les acteurs du secteur agricole, et permet :

  • La prise en compte et l’anticipation de la volatilité des prix de l'énergie : de nombreuses filières agricoles ont des marges réduites, les rendant extrêmement vulnérables à la volatilité des prix de l'énergie ;
  • L'amélioration de sa marque employeur : les actions concrètes en faveur de la transition écologique de la part des exploitants agricoles ont une corrélation directe avec leur marque employeur, dont ils dépendent pour recruter et retenir les meilleurs talents ;
  • L’adaptation et l’anticipation des différentes exigences réglementaires de la part des pouvoirs publics : au niveau opérationnel (ex : article 75 de la loi ENE) mais également au niveau des produits (ex : affichage environnemental) ;
  • L’adaptation aux exigences des collaborateurs et des consommateurs : ces derniers prennent de plus en plus en compte les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) lors de leurs achats et sont souvent impliqués dans la demande de justification de l’impact environnemental des producteurs ;
  • L’acquisition des connaissances et des enjeux autour du réchauffement climatique : cela permet de déboucher sur une mobilisation de ses équipes autour d’un projet “citoyen”.

Selectra vous aide à réaliser et à réduire le bilan carbone de votre entrepriseContactez notre pôle professionnels et grands comptes ou envoyez un email à l'adresse suivante : climate.contact@selectra.info.
Devis en ligne

Quels sont les acteurs du secteur agricole concernés par la réalisation d’un Bilan Carbone ?

Dans le secteur agricole, les acteurs concernés par la réalisation d’un Bilan Carbone sont les suivants :

  1. Les exploitants agricoles ;
  2. Les coopératives agricoles ;
  3. Les négociants privés.

Quelles données collecter dans le cadre d’un Bilan Carbone dans le secteur agricole ?

L’étape de collecte de données est l’étape la plus importante mais aussi la plus fastidieuse d’un Bilan Carbone. La qualité de la collecte de données détermine l’incertitude et la fiabilité du résultat final.

Pour ces raisons, il est conseillé de bien comprendre le fonctionnement de l’entreprise à travers, par exemple, la réalisation d’entretiens avec les postes clés qui gèrent la relation avec les fournisseurs/acheteurs. De plus, il faudra veiller à bien vérifier la conversion des unités, leurs niveaux d'incertitude, etc.

Données à collecter pour l'établissement d'un Bilan Carbone dans le secteur agricole

Catégorie d’émission

Postes d’émissions

Exemples
Émissions directes de GES (scope 1) Émissions directes des sources fixes de combustion Chauffage des bâtiments agricoles et locaux administratifs
Émissions directes des sources mobiles à moteur thermique Carburant des camions et engins agricoles
Émissions directes des procédés hors énergie Gaz utilisé pour l’embouteillage dans le cadre d’une viticulture
Émissions directes fugitives Fermentation entérique et stockage des déjections de l'élevage
Émissions issues de la biomasse (sols et forêts) Bois utilisé pour le chauffage des bâtiments
Émissions de GES à énergie indirecte (scope 2) Émissions indirectes liées à la consommation d’électricité Achat d'électricité
Émissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid Achat de chaleur

Émissions indirectes de GES (scope 3)

Émissions liées à l’énergie non incluse dans les catégories "émissions directes de GES" et "émissions de GES à énergie indirectes" Fabrication et transport de carburant, électricité et combustibles
Achats de produits ou services Achat de produits vétérinaires
Immobilisations de biens Équipements informatiques
Déchets Traitement et transport des déchets organiques ou d'emballages
Transport des marchandises amont Transport de céréales ou réception d’engrais
Déplacements professionnels Déplacements professionnels avec des véhicules non détenus ou contrôlés par l’exploitant
Actifs en leasing amont Tracteur loué par l’exploitant
Investissements Investissement dans le cadre d’installation de panneaux solaires photovoltaïques
Transport des visiteurs et des clients Non comptabilisé sauf cas particulier comme une ferme de démonstration
Transport des marchandises aval Tout transport dont l'agriculteur ne supporte pas les coûts
Utilisation des produits vendus Émissions liées à la culture de semences vendues directement par l’exploitant
Déplacement domicile travail Déplacement domicile travail des salariés de l’exploitation

Source : Guide sectoriel de l’ADEME

Quelles actions de réduction entreprendre après la réalisation d’un Bilan Carbone dans le secteur agricole ?

Après identification des principaux postes d'émissions grâce à la réalisation d’un Bilan Carbone, il est conseillé aux acteurs du secteur agricole d'entreprendre des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), avec notamment la mise en place de pratiques d'agriculture biologique.

Lors de la réalisation et de la mise en œuvre d’un plan d’actions de réduction, il est conseillé de :

  • Bien tenir compte de la faisabilité des actions de réductions lors de leur dressage ;
  • Mettre en place des indicateurs de suivi et de performance (KPI) pour rendre compte de l’avancée et de l’efficacité des actions entreprises ;
  • Limiter le plan à quelques actions phares.

Estimer et réduire le bilan carbone de son entreprise Selectra dresse votre comptabilité carbone et peut également compenser vos émissions. Contactez notre pôle professionnels et grands comptes ou envoyez-nous un email à l'adresse climate.contact@selectra.info. Découvrez également l'offre Entreprise Engagée pour le Climat pour participer à un monde plus vert.
Devis en ligne

actions réduction emissions agriculture

Dans le cadre d’utilisation d’énergie :

  • Mise en place de compteurs fixes pour les mesures essentielles ;
  • Isolation les bâtiments d’élevage pour réduire les besoins de chauffage ;
  • Récupération de chaleur sur les groupes froids comme les tanks à lait ;
  • Mise en place d'une chaudière à biomasse alimentée par des cultures locales ;
  • Sensibilisation du personnel au niveau de l'utilisation des équipements ;
  • Mise en place de système de coupe permettant l’arrêt des machines pendant les périodes hors production.

Dans le cas où des procédés chimiques sont utilisés :

  • Introduction d’acides linoléiques dans l’alimentation pour réduire les émissions de méthane entérique ;
  • Sensibilisation du personnel au fort impact des gaz frigorigènes ;
  • Réduction des fuites d’azotes en implantant des cultures intermédiaires.

Dans le cas où des matières premières sont utilisées :

  • Insertion de clauses carbone dans les contrats des fournisseurs ;
  • Optimisation de la fertilisation azotée en raisonnant la dose d’apport ;
  • Réduction de la dépendance face aux achats d’aliments grâce à l’autoproduction des céréales.

Dans le cadre de la gestion des déchets :

  • Recyclage des déchets plastiques en participant aux opérations de collectes collectives avec les chambres d’agricultures.

Dans le cadre de la gestion des immobilisations :

  • Insertion de clauses d'éco-conception des immobilisations ;
  • Construire des bâtiments de haute qualité environnementale (HQE).
Updated on