Compostage : définition et fonctionnement d'un composteur

compostage

Réduire le volume de déchets organiques à traiter par la collectivité tout en produisant un fertilisant naturel, voilà le rôle principal du compost. Découvrez dans ce guide toutes les astuces pour faire un bon compost et apprendre à bien l’utiliser.


appel gratuit

Combien de tonnes de CO2 émettez-vous chaque année ?

Découvrez votre impact et le montant de carbone à compenser en moins de 5".

Le compost : définition

Le compost est un élément essentiel à la fertilité d’un sol. Entreposer ses déchets et les laisser se décomposer lentement, c’est finalement redonner à la terre ce qu’elle nous a fourni tout en faisant un geste pour la planète.

Qu’est-ce que le compostage ? DéfinitionLe compostage est un procédé de fermentation et de transformation des déchets organiques grâce à la présence d’oxygène. Il permet l’obtention d’une matière fertilisante stabilisé et riche en humus : le compost. Il est très utilisé pour le jardinage et l’agriculture pour l’amendement des sols.

fertilité sol

Tout déchet est une ressource inexploitée : en effet, selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), les déchets organiques représentent 40 à 60% de nos ordures ménagères. Le recyclage des déchets et leur transformation en compost représente une ressource encore largement sous-exploitée. Pourtant ses bénéfices sont divers :

  • Un impact écologique positif : rendre à la terre une partie de ce qu’on lui a pris en la nourrissant sans avoir à utiliser de produits chimiques ;
  • Des économies au quotidien : réduire la quantité de déchets ménagers et ainsi faire des économies en sacs poubelle et alléger les charges de la communauté en diminuant les ramassages d’ordures.
  • Un produit de qualité : produire son propre amendement 100% naturel.

Comment faire du compost ?

Les éléments essentiels pour faire un bon compost sont : des déchets organiques, un composteur et du temps pour la fermentation.

Que mettre dans le compost ?

Pour transformer ses déchets en compost, il est important de savoir quels déchets sont biodégradables ou non.

  • Les déchets à composter :
  • Les déchets de cuisine : fruits et de légumes abimés, épluchures, marc de café, feuilles de thé, coquilles d’oeufs, laitages, etc ;
  • Les déchets de jardin : feuilles mortes, tonte de gazon, fleurs fanées, etc ;
  • Certains déchets de maison : papier journal, mouchoirs en papier, cendre de bois, etc.

Les déchets à composter avec modération :

  • Les déchets durs ou de grande taille : branches, os, noyaux, cartons épais, etc.
  • La viande (à laisser hors d’atteinte des animaux) ;
  • Les mauvaises herbes dont les graines résistent au compostage et peuvent germer.

Les déchets à éviter :

  • Le bois verni ou peint ;
  • Les produits chimiques ;
  • Les produits synthétiques non biodégradables : verre, plastique, métaux, tissus synthétiques, etc. Ces derniers ont leur propres poubelles de recyclage.

Fonctionnement et utilisation d'un composteur

Pour composter, il n’est pas indispensable de vivre à la campagne. Il est tout à fait possible de pratiquer le compostage en ville sur un balcon, dans la cuisine ou le local à poubelles.

bac compost
  • Le lombricompostage pour les balcons ou appartement : cette technique consiste à composter les déchets dans des bacs grâce à des lombrics. Les vers de terre se nourrissent des déchets organiques et, après une phase de digestion, rejettent une substance appelée lombricompost.
  • Le compostage en tas pour les grands jardins : il s’agit de regrouper les déchets organiques à même le sol dans un endroit à l’abris du vent et à l’ombre. Cette technique est pratique si vous avez de l’espace et du temps à y consacrer car, n’étant pas protégé des aléas naturels ni des animaux, son processus peut être très irrégulier.
  • Le bac à compost pour les plus petits espaces : cette pratique nécessite l’utilisation d’un composteur, appelé aussi bac à compost ou à silo. L’avantage est que le bac protège des aléas climatiques et des animaux et qu’il n’encombre pas trop. Cependant, si son volume est trop petit (car limité à 1 000 litres) par rapport à la quantité de déchets à composter, il est possible d’utiliser plusieurs composteurs.

Il existe des composteurs pour tous types de logement : les composteurs de jardin, les composteurs de balcon ou encore les composteurs d'appartement. Les composteurs vendus en magasins sont souvent en plastique ou en bois.

Comment fabriquer un composteur maison ?Il suffit de se procurer quatre palettes en bois non traité, de les placer debout en carré et de les relier les unes aux autres avec du fil de fer. Il est possible de solidifier l’ensemble avec des piquets placés à chaque extrémité pour éviter que les plaquettes ne bougent sous la pression du compost.

Apprendre à bien composter ses déchets

Afin de réussir à faire un bon compost, certaines étapes sont à respecter :

  1. Broyer les déchets (si besoin) pour faciliter le compostage et l’action des micro-organismes ;
  2. Aérer le mélange pour laisser respirer les micro-organismes utiles au compostage (régulièrement les premières semaines, puis tous les 1 ou 2 mois) ;
  3. Mélanger les déchets entre eux à chaque apport pour ensemencer les déchets nouveaux avec les micro-organismes et ainsi accélérer leur décomposition ;
  4. Surveiller l’humidité afin d’éviter le dessèchement du compost et permettre la bonne décomposition des déchets.

Pour accélérer le processus de décomposition des déchets en humus, il est aussi possible d’ajouter un activateur de compost (chimique ou naturel, comme les orties, la fougère ou la consoude).

Combien de temps pour faire du compost ?On reconnaît un compost mûr lorsque les déchets ne sont plus reconnaissables et les vers rouges peu nombreux. Un compost mûr est sans odeur, de couleur foncée et grumeleux. Ce résultat s’obtient au bout d’une durée de 6 mois environ. Certains composteurs permettent de produire du compost plus rapidement (jusqu’à 4 semaines seulement).

La dernière étape pour obtenir du compost est alors de tamiser le mélange obtenu afin de récupérer les déchets ne s’étant pas totalement décomposés et pouvant être réutilisés.

Où trouver du compost gratuit ?Pour encourager leurs habitant dans une démarche respectueuse de l’environnement et les inciter au compostage, certaines villes distribuent gratuitement des composteurs et lombricomposteurs, ainsi que du compost provenant des déchetteries.

Lorsque le compost est prêt, il devient un amendement parfait pour le jardin et le potager. Les périodes les plus propices à l’utiliser du compost sont l’automne et le printemps car c’est quand les vers sont le plus actifs, mais il est tout à fait possible d’en utiliser tout au long de l’année. Le compost est aussi idéal pour les plantes d’intérieur lorsque l’on vit en appartement.

Updated on