Aide pour le changement de radiateur électrique en 2023

Mis à jour le
minutes de lecture
appel gratuit

ekWateur aussi présent dans votre commune !

ekWateur propose une énergie 100% renouvelable et moins chère. Contactez Selectra (partenaire d'ekWateur) pour comparer et estimer vos factures.

Radiateur électrique

Le changement d’un radiateur électrique ouvre droit à un seul dispositif d’aide : la prime Certificat d’Economies d’Energie (CEE). Cette prime énergie est ouverte à tous les ménages sans conditions de ressources, elles permet d'obtenir jusqu'à 100€ auprès d'un fournisseur d'énergie.

En parallèle, le Gouvernement a mis en place différentes aides publiques pour aider les particuliers à remplacer leur système de chauffage vieillissant et énergivore par un système de chauffe alternatif couplé avec ses radiateurs électriques.

appel gratuit

Trouver les meilleurs radiateurs pour votre logement !

Technologie, Puissance, Marque, Matériau, Taille, Format, Couleur : comparez et choisissez ! Si besoin, nos experts vous conseillent gratuitement par téléphone.

Quelle aide financière de l’Etat pour le remplacement de ses radiateurs électriques ?

radiateur

L’Etat a mis en place plusieurs mesures incitatives pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ainsi, les particuliers peuvent prétendre à une aide financière pour le remplacement de leur radiateur électrique énergivore (convecteurs électriques, les fameux grille-pains, ou tout autre modèle).

Ainsi, la prime CEE pour le radiateur électrique (ou prime énergie) est accessible à tous les ménages en France (locataire, propriétaire occupant ou bailleur) sans conditions de ressources.

Elle est versée par des entreprises dans le secteur de l’Energie (fournisseurs d'électricité, gaz naturel, GPL, chaleur, fioul et carburants) ayant l’obligation d’inciter les consommateurs à réaliser des économies d’énergie.

La prime CEE est souvent confondue avec une autre subvention relative aux certificats d'économie d'énergie : la prime "Coup de pouce chauffage". Cette aide également versée par les fournisseurs d'énergie prend la forme d'une prime en euros bonifiée sur certains travaux de rénovation énergétique. De plus, elle est versée sous conditions de ressources.

Les critères généraux pour obtenir la prime CEE radiateur électrique

Il existe quelques critères d’éligibilité à la prime énergie pour le changement de ses radiateurs électriques :

  • habiter dans un logement achevé depuis plus de 2 ans ;
  • faire la demande de prime CEE avant de signer un devis et d'entreprendre le changement de chauffage électrique ;
  • installer le radiateur par un électricien ou chauffagiste professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Les critères techniques liés au radiateur

Pour obtenir sa prime CEE pour radiateurs, le particulier doit impérativement installer des radiateurs de la nouvelle génération réputés pour leurs économies d’énergie et leur confort thermique.

Radiateur à inertie sèche ou fluide, système double cœur ou chaleur douce, radiateur à accumulation… le panel des radiateurs électriques éligibles est large.

Cependant, le radiateur électrique doit répondre à certains critères techniques :

  • être un émetteur à régulation électronique avec une amplitude inférieure à 0,3K et une dérive inférieure à 1K ;
  • avoir des fonctions avancées : détection automatique de fenêtre ouverte, indicateur visuel de surconsommation sur 3 niveaux, détecteur de présence ;
  • détenir le label NF Electricité performance 3* œil ou avec performances équivalentes.

Le montant de la prime pour remplacer un radiateur électrique

L’attribution et le montant de la prime CEE se font sans conditions de ressources. Néanmoins, la somme attribuée peut varier selon différents facteurs : sa zone géographique d’habitation, le nombre de radiateurs électriques ainsi que le type d’habitation (maison individuelle, habitat collectif).

A titre d’exemple, un particulier habitant une maison dans la Creuse peut obtenir une prime énergie pour des radiateurs intelligents (simulation entre 6 et 10 émetteurs) de 80€ en moyenne.

Les fournisseurs d’énergie sont libres de fixer :

  • le montant : entre 20 et 100€ au total.
  • la forme : bons d’achat ou de réduction, somme d’argent.

C'est pourquoi il est recommandé de comparer les propositions de CEE des fournisseurs !

Les démarches pour financer son chauffage électrique avec les CEE

La demande de prime énergie pour un changement de radiateur électrique doit suivre les étapes suivantes :

  1. s’inscrire sur le site internet du fournisseur d’énergie ;
  2. créer le dossier de demande de prime énergie (joindre tous les devis des radiateurs électriques) ;
  3. choisir un professionnel RGE ;
  4. signer le devis ;
  5. faire réaliser les travaux d’installation des radiateurs électriques ;
  6. envoyer la facture acquittée après travaux au fournisseur d’énergie. Le document doit mentionner le détail des équipements installés.

Quel modèle de radiateur choisir pour faire des économies ?

Avec un prix du kWh d’électricité en hausse constante, il est essentiel d’optimiser la consommation de son chauffage électrique. Aussi, plusieurs modèles de radiateurs électriques avec de bonnes performances énergétiques peuvent remplacer le système de chauffage électrique énergivore en place.

Néanmoins, plusieurs facteurs vont être déterminant dans le choix du radiateur électrique le plus économique : le prix d’achat, le niveau de consommation ainsi que la pièce d’installation (pour quel usage).

Ainsi, de manière générale, les meilleurs modèles de radiateur électrique sont les radiateurs à inertie / chaleur douce. Ce modèle est plébiscité pour les économies d’énergie conjugués à un confort thermique important.

De fait, la chaleur produite par une résistance électrique est stockée à l’intérieur de son corps de chauffe puis diffusée lentement dans la pièce de manière homogène.

Toutefois, il est essentiel de prendre en compte la fréquence d’utilisation qui va mécaniquement impacter le niveau de consommation d’électricité.

  • Un radiateur à inertie trouve une place idéale dans une pièce constamment chauffée (salon, bureau, chambres) où la montée en température graduelle offre un confort thermique optimal. Les économies d’énergie réalisées permettent de rentabiliser un coût d’achat assez élevé (entre 400 et 800€ par pièce selon les modèles).
  • Pour une pièce peu utilisée dans la journée (salle de bains, couloir), il est préférable d’opter pour un modèle de radiateur au prix d’achat moins onéreux et avec une montée en température plus rapide : un panneau rayonnant, voire un convecteur électrique (uniquement pour des pièces avec une très bonne isolation).

En somme, le radiateur le plus économique est celui qui répond parfaitement à vos besoins énergétiques.

appel gratuit

Trouver les meilleurs radiateurs pour votre logement !

Technologie, Puissance, Marque, Matériau, Taille, Format, Couleur : comparez et choisissez ! Si besoin, nos experts vous conseillent gratuitement par téléphone.

Quelles aides pour carrément changer de système de chauffage ?

En fonction de la configuration de son logement et de son budget, vous pouvez opter pour des équipements de chauffe utilisant des sources d’énergies renouvelables. Ces appareils thermiques sont reconnus pour leur haute performance énergétique.

Les solutions alternatives aux radiateurs électriques

En cas de chutes importantes des températures, on a tendance à monter la température des radiateurs et la facture d’électricité peut facilement atteindre des sommets. Aussi, selon la superficie à chauffer, il peut être intéressant d’installer un mode de chauffage alternatif en relais de ses radiateurs électriques.

Cerise sur le gâteau, ces chauffages à économies d’énergie sont elles aussi éligibles à la plupart des aides financières disponibles pour la rénovation énergétique de son logement.

Voici une liste non-exhaustive des types de chauffage alternatif aux radiateurs électriques :

  • La pompe à chaleur (PAC), qui puise l’énergie de l’air extérieur ou du sol pour chauffer le logement. Ce mode de chauffage à énergies renouvelables a le vent en poupe : près d’1 million d’unités sont installées chaque année en France. Le prix varie entre 5 000 € et 10 000 € pour une pompe à chaleur air-air, entre 10 000 à 18 000€ pour une pompe à chaleur air-eau, et entre 15 000 € et 25 000 € pour une PAC géothermique ;
  • La chaudière biomasse qui produit de la chaleur via la combustion de bois ou de pellets-granulés, puis la transfère vers les différents émetteurs de chauffe (radiateurs à eau basse température ou chauffage au sol). Le prix varie entre 3000 et 25000€. À noter que ce système nécessite si besoin des travaux pour construire le circuit du chauffage central ;
  • Les panneaux photovoltaïques thermiques qui permettent de produire sa propre électricité et de chauffer ses pièces de via grâce à des radiateurs solaires. Comptez sur un budget entre 3 000 et 30 000€ en fonction du nombre et de la puissance des panneaux installés.

Les subventions disponibles pour changer son mode de chauffage

Le Gouvernement a mis en place différents dispositifs pour inciter les particuliers à changer leur mode de chauffage énergivore pour des systèmes plus performants. Ces équipements thermiques permettent de réaliser de substantielles économies d’énergie.

Le tableau ci-après dresse un panorama des aides disponibles pour changer son mode de chauffage électrique :

Subventions pour changer son chauffage électrique en 2023
Nom du dispositif Montant de l'aide Type d'équipements éligibles
MaPrimeRenov' De 400 à 11 000 €
  • PAC air-eau,eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Prime CEE (Certificat d'économies d'énergie) De 100 à 5 000 €
  • PAC air-eau, air-air, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Coup de pouce chauffage Entre 2 500 € à 4 000 €
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
TVA à 5,5 % Taux réduit de -15,5 points de TVA.
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Eco-prêt à taux zéro Jusqu'à 50 000 € d'emprunt à 0 % d'intérêt
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert
  • Système solaire combiné
Aides des collectivités territoriales Montants variables en fonction de la région.
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Chèque énergie 48 € à 277 €
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Dispositif Denormandie Réduction de l'impôt sur le revenu jusqu'à 21 %
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois (bûches et granulés/pellets)
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné
Exonération taxe foncière 50 à 100 % de réduction.
  • PAC air-eau, eau-eau, sol-sol, sol-eau
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique
  • Chaudière à bois
  • Poêle à bois
  • Foyer ou insert à bûches ou granulés
  • Système solaire combiné

appel gratuit

Des questions liées à la rénovation énergétique de votre logement ?

Travaux, avantages, démarches d'aides, estimation, devis... Contactez un conseiller rénovation énergétique pour un accompagnement 100% gratuit et sans engagement !

Selectra man

Des questions liées à la rénovation énergétique de votre logement ?

Nos agents sont actuellement en repos et seront de retour demain matin. Vous pouvez consulter nos solutions quant à la rénovation énergétique.

Quelles alternatives au radiateur quand on chauffe à l'électricité ?

Le radiateur électrique n'est pas le seul type de chauffage électrique à installer chez soi. Il peut être judicieux d'installer des solutions alternatives pour optimiser la place disponible dans son logement et garantir un meilleur confort thermique.

  • le ventilo-convecteur est un équipement mural discret et pratique pour chauffer un logement. Equipé d’une ventilation et d’un moteur basse consommation, cet équipement thermique peut fonctionner seul ou être couplé avec une pompe à chaleur aérothermique. D'autre part, ce type d'appareil peut avoir un mode réversible en diffusant aussi un air rafraîchi, à l'image d'une climatisation ;
  • les plinthes chauffantes sont installées en bas des murs en lieu et place des plinthes classiques. Ce système de chauffage électrique utilise le principe de la convection et du rayonnement pour chauffer rapidement une pièce, ainsi que les murs intérieurs ;
  • le chauffage au sol électrique est un modèle de chauffage qui apporte un excellent confort thermique pour les occupants du logement (diffusion de la chaleur à basse température par le sol). D'autre part, cet équipement thermique existe aussi en mode réversible : le plancher rafraîchissant fait baisser la température de la pièce de plusieurs degrés en période estivale.

Toutefois, ils seront simplement éventuellement éligibles aux aussi aux CEE.