Pompe à chaleur air-air : prix, installation, aide et avis en 2023

Mis à jour le
minutes de lecture
appel gratuit

ekWateur aussi présent dans votre commune !

ekWateur propose une énergie 100% renouvelable et moins chère. Contactez Selectra (partenaire d'ekWateur) pour comparer et estimer vos factures.

pompe a chaleur air chaud et froid

Une pompe à chaleur air-air utilise les calories de l’air pour chauffer et voire refroidir le logement pour les modèles réversibles. La PAC air-air est un équipement aérothermique économique et écologique adaptée aux climats doux. Elle est plus simple à installer que les autres types de PAC et moins coûteuse ; il faut compter 5 à 10 000€ à l'achat. Elle est néanmoins moins subventionnée puisqu'elle n'est éligible qu'aux certificats d'économies d'énergie.

Avis sur la PAC air-air : avantages et inconvénients

Si ce système de chauffe et de climatisation dispose de nombreux avantages, est-elle forcément adaptée à tous les logements ? Faisons un tour d’horizon des principaux avantages et inconvénients de la PAC air-air :

Avis positifs et avis négatifs sur la pompe à chaleur air-air
👍 Avantages👎 Inconvénients
Double emploi : appareil de chauffage et système de climatisationNécessité d'avoir un appareil de chauffe d'appoint en hiver
Performance énergétique moyenne de la PAC air-air élevée : COP 3 ou 4Fonctionnement dégradé ou impossible avec des températures extérieures basses (dès -5°C)
Dispositif de chauffe de remplacement ou complémentaire aux radiateurs électriquesDispositif de chauffe non adapté pour la production d'eau chaude sanitaire
Adaptabilité facile à toutes les pièces du logementEligible à une seule aide à l'achat de PAC.
Entretien limitéBruit de l'unité extérieure

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air exploite une énergie renouvelable pour produire de l’énergie : on parle d'aérothermie.Ce type de système de pompe à chaleur est un équipement de chauffe reconnu pour ses économies d’énergie à la clé.

Focus sur son fonctionnement.

PAC air-air ou PAC réversible : le chaud et le froid

Une pompe à chaleur air-air capte les calories de l’air présentes à l’extérieur pour chauffer les différentes pièces du logement. En règle générale, le schéma de fonctionnement de la pompe à chaleur air-air se décompose selon les étapes suivantes :

  1. une unité extérieure qui prélève les calories (énergie) de l’air pour les transférer dans un circuit avec un liquide frigorigène qui se transforme en vapeur sous son action ;
  2. le liquide frigorigène sous pression monte en température dans un compresseur ;
  3. le liquide se condense et libère de la chaleur aux unités de chaleur (split ou émetteurs tels que les ventilo-convecteurs) présentes dans le logement ;
  4. la pression du liquide frigorigène diminue pour reprendre un nouveau cycle en continu.

Ainsi, l’utilisateur peut chauffer son logement, mais également le rafraîchir en période estivale. En effet, la pompe à chaleur air-air est le plus souvent un système aérothermique réversible qui peut fonctionner comme un climatiseur. C'est pourquoi on l'appelle également parfois climatisation réversible. Et c’est d’ailleurs son principal avantage.

La performance de la PAC air-air : la pompe pour les climats doux !

Ce système de chauffage idéal pour réaliser des économies d’énergie. Le rendement énergétique d’une pompe à chaleur air-air permet en effet de diviser sa facture d’électricité par deux voire par trois selon les modèles.

Cependant, la performance d’une PAC air-air est soumise aux conditions climatiques. Un climat doux et tempéré est préférable aux régions froides. Une pompe à chaleur air-air fonctionne moins bien en dessous de certaines températures (-5 à -10°C en moyenne).

schéma pompe à chaleur air air chaud et froid

Pour choisir la meilleure pompe à chaleur air-air, il est essentiel d’évaluer son rendement énergétique. Sachez que sa performance se mesure via :

  • le coefficient de performance (COP) qui permet d’évaluer le nombre de kWh produit (énergie restituée) par rapport à 1 kWh d’électricité consommé. Cette caractéristique donne une indication utile sur la performance énergétique de la PAC air-air et les économies d’énergie réalisables ;
  • la puissance calorifique de la PAC en kW qui donne une idée de sa capacité de production d’énergie.
  • 💡 Bien comprendre les termes techniques pour se repérer parmi les modèles de PAC
  • Un COP 3 signifie que 3 kWh sont produits pour 1 kWh consommé. En clair, une PAC produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.
  • En moyenne, les meilleures pompes à chaleur air-air disposent d’une puissance calorifique entre 3 et 20 kW.
  • Certains modèles de PAC air-air indiquent un coefficient de performance saisonnier - ou SCOP - pour évaluer la performance énergétique de l’appareil sur toute une saison.

Installation d’une pompe à chaleur air-air

Il s'agit du type de PAC le plus facile à installer dans une habitation. Une simple alimentation électrique et un espace pour les unités intérieures et l’unité extérieure sont suffisants pour profiter d'une température agréable dans son logement.

Même si ce n'est pas une obligation, nous recommandons de faire appel à un installateur chauffagiste certifié pour l'installation de sa PAC. Cela garantira une pose dans les règles de l’art, en toute sécurité, tout en pouvant être éligible aux aides publiques.

En outre, il est conseillé de veiller aux principes suivants pour une pose de PAC air-air optimale.

Le dimensionnement de la puissance

Il faut choisir le dimensionnement de la puissance de la PAC en fonction de la taille du logement et de son niveau d'isolation. Il y a une différence entre chauffer/rafraîchir une maison de 100 ou 200 m2 et un appartement de 50 m2.

  • Une pompe à chaleur air-air sous-dimensionnée ne chauffe pas de manière homogène toutes les pièces de l'habitation ;
  • tandis qu’une PAC air-air surdimensionnée fait grimper la consommation d’électricité.

C'est pourquoi, le recours à un professionnel chauffagiste est d'une grande utilité pour que le projet de rénovation énergétique soit rentable. En premier lieu, l'installateur professionnel va déterminer les besoins à couvrir en fonction des caractéristiques du logement à chauffer.

La réalisation d'un bilan thermique est essentiel pour repérer toutes les zones de déperditions d'énergie et calculer le coefficient de construction du logement. Cet indicateur permet de donner une estimation de l'isolation thermique du logement en fonction de son ancienneté.

Ainsi, le calcul de la puissance (en kW) de la pompe à chaleur air-air sera effectué en fonction :

  • du coefficient de construction ;
  • de la température extérieure ;
  • du COP de la PAC air-air ;
  • du volume du logement à chauffer (hauteur sous plafond moyenne de 2,5 m).
Puissances moyennes d'une PAC air-air en fonction du nombre de m2 et des normes de construction
Niveau d'isolation du logement100 m2120 m2150 m2200 m2
Logement très bien isolé 
RT* 2020, RT 2012, RT 2000
Entre 2,5 kW et 4,5 kWEntre 3 kW et 5 kWEntre 4 kW et 9 kWEntre 7 kW et 12 kW
Logement bien isoléEntre 6,5 kW et 10 kWEntre 7,5 kW et 12 kWEntre 10 kW et 15 kWEntre 12 kW et 20 kW
Logement mal isoléEntre 7,5 kW et 14,5 kWEntre 9 kW et 17 kWEntre 11 kW et 21 kWEntre 15 kW et 25 kW

RT pour Réglementation Thermique

Les nuisances sonores de l'unité extérieure

Le bruit fait par une PAC est plus ou moins élevé selon les modèles : entre 45 à 65 décibels dBA. En comparaison, le niveau sonore dans un logement avec une fenêtre ouverte donnant sur une rue passante est en moyenne de 50 dBA. Il faudra donc veiller à placer l’unité extérieure loin des fenêtres pour préserver la tranquillité de l’usager et celle de son voisinage.

Au besoin, il est possible d’installer des équipements anti-acoustiques (écran anti-bruit, supports antivibratiles).

Les unités intérieures

Il faudra choisir les unités intérieures en fonction des contraintes d’installation.

En fonction du nombre de pièces à couvrir, le choix peut se porter sur la PAC air-air mono-split (une seule unité) ou la PAC air-air multi-split (plusieurs unités). Le split ou ventilo-convecteur est un équipement mural installable sans difficultés.

Il est aussi possible d’installer une PAC air-air gainable, qui offre l’avantage de cacher le réseau de ventilation à l’intérieur d’un faux plafond. Néanmoins, elle est plus indiquée lors de la construction d'un logement et non dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

Quid de l’entretien de la pompe à chaleur air-air ?C'est un équipement de chauffage facile d’entretien. Régulièrement, il est recommandé d’épousseter les volets et clapets des unités intérieures ainsi que la grille arrière de l’unité extérieure. Une fois par an, il est également recommandé de faire contrôler sa pompe à chaleur air-air par un professionnel chauffagiste agréé. Une maintenance régulière permet d’assurer la durée de vie de la PAC air-air.

Le prix d’une pompe à chaleur air-air : entre 1000 et 10000 €

En moyenne, le coût d’une pompe à chaleur air-air varie entre 1 000 € et 10 000 €, pose comprise.

Le tarif d’une PAC air-air varie en fonction de différents critères : marque, modèle (mono ou multisplit), gainable ou non, puissance calorifique et COP.

Pour trouver le meilleur tarif, il est conseillé d'effectuer plusieurs comparatifs de PAC air-air auprès de professionnels chauffagistes afin d'obtenir des devis pour une pompe à chaleur pose comprise

Voici un aperçu des tarifs de PAC en 2023 (hors installation) constatés chez plusieurs marques :

  • Hitachi : entre 4 000 et 10 000 € ;
  • Daikin : entre 2 000 et 10 000 € ;
  • Mitsubishi : entre 1 500 et 10 000 € ;
  • Toshiba : entre 1 100 et 10 000 € ;
  • Panasonic : entre 2 000 et 8 000 € ;
  • Saunier Duval : entre 5 000 et 10 000 €.

Combien la PAC permet-elle d'économiser sur les factures d'électricité ?La performance énergétique de la PAC air-air permet à l’usage de réaliser des économies substantielles : jusqu’à 900 €/an en moyenne !

Subventions : la pompe à chaleur air-air éligible aux CEE

L’achat d’une pompe à chaleur air-air représente un investissement financier élevé pour beaucoup de particuliers. Malheureusement, il s'agit du type de PAC qui bénéficie le moins d'aides financières.

Les particuliers peuvent toutefois bénéficier d’une aide financière des fournisseurs d’énergie (électricité, gaz et combustibles types fioul domestique ou carburants) concernés par les certificats d’économie d’énergie (CEE) : la Prime CEE. Cette subvention permet de déduire de la facture globale, une partie des travaux d’efficacité énergétique pour son logement.

Le montant de la prime CEE pour une pompe à chaleur air-air varie entre 400 € et 1 000 € selon les entreprises (Effy, Edf, TotalEnergies, Leclerc, Carrefour, etc.) et les niveaux de revenus des particuliers.

Voici une synthèse des principes à respecter pour obtenir une prime énergie CEE :

  • choisir une pompe à chaleur air-air avec un coefficient de performance saisonnier SCOP ≥ 3,9 et une puissance calorifique de la PAC inférieure ou égale à 12 kW ;
  • les modalités de la demande de prime CEE (dépôt et accord de prise en charge) doivent être effectués AVANT de signer le devis pour la fourniture et l’installation de la PAC air-air ;
  • faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Il est possible de percevoir une aide gouvernementale (MaPrimeRenov’, le Coup de pouce chauffage, l’Eco-prêt à taux zéro ou une aide de collectivités territoriales, etc.) jusqu'à 10 000 € (selon des conditions de revenus), en optant pour un autre modèle de pompe à chaleur plus performant (PAC air-eau, PAC eau-eau) ou un autre système de chauffage (chaudière à granulés, chaudière biomasse, chaudière à bois ou poêle à bois, etc.).