Désertification : définition, causes, conséquences et solutions

desertification

Sous l’effet de pratiques agricoles non adaptées et du réchauffement climatique, de plus en plus de terres perdent leur potentiel biologique, productif et économique et se dégradent. C’est ce que l’on appelle le phénomène de désertification. Il touche tous les continents et affecte les moyens de subsistance de millions de personnes, en particulier des plus démunis présents dans les zones arides. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la désertification.


  • Résumé sur la désertification :
  • 2,6 milliards de personnes dépendent directement de l’agriculture, or la dégradation des sols affecte 52 % des terres agricoles ;
  • La perte des terres cultivables serait actuellement de 30 à 35 fois plus rapide que le rythme historique ;
  • En raison de la sécheresse et de la désertification, 12 millions d’hectares sont perdus chaque année, soit près de 23 hectares par minute ;
  • 74 % des personnes en situation de pauvreté dans le monde sont touchées directement par la dégradation des terres.

Définition : qu’est-ce que la désertification ?

La désertification est un phénomène naturel qui désigne la dégradation progressive des sols dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches. Due aux variations climatiques et aux activités humaines, elle peut entraîner la détérioration de la végétation, l’érosion des sols et la migration de populations.

Actuellement, les régions les plus touchées par la désertification sont la région du Sahel (en Afrique de l’Ouest), la Chine et l’Australie.

Les causes de la désertification

Les causes naturelles de la désertification sont tous les phénomènes climatiques extrêmes liés au dérèglement climatique (sécheresses récurrentes, faibles précipitations, érosion des sols…). Accentué par le réchauffement climatique, conséquence des émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine, les Hommes en sont indirectement responsables.

Ainsi, les causes de la désertification sont nombreuses et presque toutes imputables à l’Homme et aux pratiques agricoles non adaptées :

  • La déforestation ;
  • La surexploitation des sols et le surpâturage par le bétail (exploitation excessive des ressources végétales d'une surface) ;
  • L’absence de jachère dans le cycle des cultures, entrainant une désertification agricole ;
  • L’épuisement des nappes phréatiques ;
  • L’exploitation minière.

J'agis pour le climat, je compense mes émissions de CO2 !Le réchauffement climatique est l'affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra !
Compenser OU 01 86 65 54 97

Les conséquences de la désertification

La désertification a alors un impact désastreux sur l’environnement, la société et l’économie. En effet, elle menace la biodiversité et met en péril les populations, plus de deux milliards de personnes dépendent en effet des écosystèmes des zones arides.

Les conséquences de la désertification
Conséquences environnementales Conséquences socio-économiques
  • Appauvrissement des sols ;
  • Dégradation des écosystèmes et de la biodiversité ;
  • Diminution de la capacité de stockage du carbone dans les sols et accentuation du réchauffement climatique ;
  • Raréfaction des ressources et pénuries d'eau.
  • Augmentation de la pauvreté ;
  • Dégradation des conditions de vie ;
  • Insécurité alimentaire ;
  • Inégalités d’accès aux ressources naturelles ;
  • Migrations des populations ;
  • Conflits.

En conséquence de la désertification, les terres deviennent inexploitables et maladies et famines apparaissent. Les populations se déplacent et provoquent alors généralement des conflits. Selon les Nations Unies, 50 millions de personnes pourraient être déplacées dans les 10 prochaines années en raison de la désertification.

La pandémie actuelle liée à la Covid-19 rappelle que la dégradation des terres favorise l’apparition de maladies infectieuses d’origine animale, avec des conséquences socio-économiques désastreuses à l’échelle mondiale.

La sécheresse en France

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas que dans les pays du sud que la désertification a lieu. En effet, l’Europe risque d’être très rapidement touchée par ce phénomène, de façon très intense. En effet, d'ici 2050 le changement climatique impactera déjà fortement la France : hausse des températures, vagues de sècheresse, diminution des précipitations...

La sècheresse se définit par une absence ou insuffisance d'eau pendant une période plus ou moins longue mais suffisante pour que les sols, la faune et la flore en soient affectés. Ce phénomène peut être cyclique ou ponctuel et, bien que certaines régions soient plus vulnérables que d'autres, elle peut toucher presque n'importe quelle zone.

feux de foret

Les épisodes de sécheresse dans le sud de la France risquent de devenir de plus en plus fréquents et intenses, jusqu’à détruire les écosystèmes. Par exemple, l'une des conséquences les plus fréquentes des épisodes de sècheresse liés au changement climatique, notamment en Corse, en Nouvelle Aquitaine ou en Provence-Alpes-Côte d'Azur, sont les feux de forêt.

Cependant, les feux de forêt ne connaissent évidemment pas de frontières. En 2021, la vague de chaleur a provoqué des feux de forêt ravageurs qui se sont étendus sur tout le sud de l'Europe et les pays du pourtour méditerranéen : les forêts d'Europe n'ont jamais autant brûlé !

La désertification dans le monde

La désertification est un phénomène qui affecte les zones sèches partout dans le monde. Les estimations de la superficie totale des zones sèches touchées par la désertification varient considérablement selon la technique utilisée pour les calculer et le type de dégradation des terres considéré.

Cependant, les récentes estimations s'accordent toutes sur le fait qu'au moins un tiers de la superficie des terres émergées du globe, soit environ 4 milliards d'hectares, est menacé de désertification, ce qui mettrait plus de 250 millions de personnes en situation précaire. Bien que la désertification soit un enjeu planétaire, elle touche néanmoins certaines zones plus que d’autres.

Journée internationale de la désertification et de la sécheresse Lors de la dernière journée de la désertification et de la sécheresse tenue en Espagne le 17 juin 2022 par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), les pays ont été incité à se coordonner sur une action internationale organisée pour lutter contre la désertification et la sécheresse. Depuis 2017, l'organisation a aidé environ 70 pays à élaborer des plans d'action.

La désertification en Afrique

Les terres sèches couvrent 65 % du continent africain. Un tiers de cette superficie est constitué de déserts extrêmement arides et totalement inhabités, à l'exception des oasis. Les deux tiers restants des terres sèches, qui comprennent des terres arides et semi-arides, abritent environ 400 millions d'Africains et sont extrêmement sujettes à la désertification agricole.

Aujourd’hui, 319 millions d'hectares en Afrique sont menacés de désertification en raison de l'avancée du désert. D'après l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le désert se déplace à un rythme annuel de 5 km dans les zones semi-arides d'Afrique de l'Ouest.

Les zones présentant la plus forte dynamique de désertification sont concentrées dans la région du Sahel, le désert du Kalahari et la Corne de l'Afrique. Ces régions sont constamment menacées de désertification en raison de fréquentes sécheresses et de l'érosion des sols.

Une forêt dense peut devenir un champ de poussière en quelques années, ce qui rend les migrations massives inévitables. Particulièrement touchée par la désertification agricole, la population africaine migre fréquemment vers le sud à la recherche de terres fertiles.

La désertification au Niger

38 % de la superficie totale du Niger est touchée par la désertification, ce qui concernerait environ 27 millions d’habitants. Le pays n'enregistre pas moins de 1,5 milliard de dollars de pertes par an en conséquence de la sécheresse et de l’avancée du désert.

Parmi les causes de la désertification au Niger, on retrouve :

  • Les causes naturelles (mauvaises conditions des sols, de la végétation et de la topographie) ;
  • L’extrême variabilité climatique ;
  • La pénurie d’eau ;
  • L'érosion des sols ;
  • L’épuisement des eaux souterraines.

Qu'est-ce que le programme NEWMAP ? Grâce au programme NEWMAP (Nigeria Erosion and Watershed Management Project), un projet d'intervention de huit ans lancé en 2015 avec l'aide de la Banque mondiale, 1 558,62 hectares ont pu être réhabilités et 8 000 personnes ont pu être sortis de la pauvreté.

La désertification en Australie

La sécheresse favorise grandement la désertification et est une caractéristique persistante et récurrente du climat australien. Elle peut favoriser la désertification agricole, créer des ralentissements économiques, augmenter la fréquence des feux de brousse et des tempêtes de poussière, et créer de graves dégâts environnementaux.

Les principales causes de la désertification en Australie sont les suivantes :

  • L'érosion éolienne : le surpâturage du bétail et l'élimination de la végétation et des brise-vent naturels aggravent le phénomène d'enlèvement du sol par le vent ;
  • L’érosion hydrique : sous l’influence des pluies, l’eau coulant à la surface provoque un déplacement des matériaux constituant le sol ;
  • Le déclin de la fertilité des sols : en retirant plus d'éléments nutritifs du sol que l’on ne peut en remplacer, la fertilité des sols baisse drastiquement ;
  • L’acidité des sols : l'excès d'azote libéré dans les sols par l'utilisation d'engrais crée des sols acides qui nuisent à la croissance des plantes.

Comment lutter contre la désertification ?

En 2019, dans son rapport spécial sur le changement climatique et les terres émergées, le GIEC rappelait le rôle essentiel des terres dans le système climatique. C’est pourquoi, la désertification est l'un des plus grands défis du développement durable.

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.
15ème objectif de développement durable : la vie terrestre

Il s'agit de lutter contre la désertification, restaurer les terres et sols dégradés, notamment les terres touchées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et s’efforcer de parvenir à un monde sans dégradation des sols d’ici à 2030.

Certaines actions pourraient contribuer à réduire la désertification et réduire son empreinte carbone, comme les moyens de lutte contre la désertification suivants :

  • La lutte contre la déforestation, le surpâturage et le surlabourage ;
  • Le développement des énergies vertes (solaire, éolienne et biogaz) pour remplacer le bois-combustible ;
  • La protection de la biodiversité ;
  • Une meilleure gestion de l’eau ;
  • L’implication des populations locales et leur éducation ;
  • La promotion de l'agriculture biologique et de la permaculture ;
  • Le reboisement et la régénération des arbres via des organismes tels que Reforest’Action ou EcoTree.

J'agis pour le climat, je compense mes émissions de CO2 !Le réchauffement climatique est l'affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra !
Compenser OU 01 86 65 54 97

reduire son empreinte carbone

Comment réhabiliter les terres et leurs écosystèmes ?

Il est important de noter une différenciation de notions entre la réhabilitation des terres et leur restauration. La réhabilitation des terres permet de retrouver leur état premier d'écosystème tandis que la réhabiliation des terres a pour but de retrouver la productivité de l'écosystème en réparant certaines parties dy système.

Le succès de la réhabilitation des terres dépend de la capacité en infrastructures, en ressources humaines et en capitaux, voici quelques exemples de politiques :

  1. La réintroduction des espèces dans l'écosystème ;
  2. L'enrichissement du sol en nutriments ;
  3. La plantation d'arbres.

La réhabilitation des terres est un enjeu crucial pour le développement durable car la revitalisation de ces terres rétablit la capacité de ces terres à stocker le carbone et donc à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Au delà de l'enjeu climatique, l'enjeu est social : le bon fonctionnement de l'écosystème est renforce la fertilité des sols et réduit les risques de pénurie de l'eau.

Retrouvez nos autres guides pratiques sur la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique !

Updated on