renovation cta

Besoin de travaux d'isolation ?

Selectra avec IZI vous accompagne pas à pas dans vos travaux d'isolation : obtention d'aides, devis, artisans locaux qualifiés !

Comment bien isoler les sols et les planchers d'un logement ?

isolation sol

Isoler ses sols permet de réduire les dépenses énergétiques du logement, ce qui se traduit par des factures d'énergie plus basses. Le confort thermique est ainsi amélioré. Mais en quoi consiste l'isolation des sols ? Combien ça coûte ? Existe-t-il des aides de l'État pour ces travaux de rénovation ? Pas de panique ! On vous dit tout dans cet article.


En quoi consiste l'isolation du sol ?

Isoler un sol consiste à appliquer un matériau isolant sur le sol et les planchers bas dans le but de réduire les déperditions de chaleur à cet endroit de la maison. Pour cela, il existe deux façons de procéder :

  1. Isoler par l'intérieur, autrement dit en surface ;
  2. Isoler par l'extérieur, soit au plafond de la cave ou du garage.

Les différentes techniques pour isoler ses sols

Il existe deux principales méthodes pour isoler ses sols, à savoir par l'intérieur ou par l'extérieur.

Isolation des sols par l'intérieur

L'isolation du plancher par l'intérieur est nécessaire lors sa face intérieure n'est pas accessible pour isoler. C'est souvent le cas des logements ne disposant pas de cave, de vide sanitaire ou de garage.

Deux solutions sont possibles pour isoler ce type de sol :

  • L'isolant en panneau : des panneaux d'isolant sont déposés sur le plancher. Ensuite, une chape ou dalle flottante est coulée afin de recevoir un revêtement de sol collé ou un mortier de scellement chimique.
  • L'isolant en vrac : le plancher est ôté partiellement puis rempli d'isolant en vrac entre les solives. L'isolant peut aussi être soufflé sous pression. Attention de bien vérifier que l'isolation soit compatible avec le système électrique du logement.

Isoler ses sols par l'extérieur

Ici, il s'agit de l'isolation du plancher bas situé au-dessus d’un vide sanitaire ou d’un local non chauffé (cave, garage, terre-plein). Le choix de la méthode dépend de l'accessibilité du plancher bas :

  • Pose de panneaux isolants en sous-face : fixation de panneaux composites en sous-face des planchers. Les matériaux utilisés peuvent être des plaques de polystyrène, de la laine de roche, de la laine de verre ou du liège.
  • Flocage en sous-face : projection d'un support sur une couche d’isolant soufflé constituée d'isolant en vrac et un liant. La couche peut être positionnée entre le plafond de votre cave et un faux plafond. C'est la méthode la plus efficace, qui risque toutefois de vous faire perdre de l'espace de vie.

Pourquoi améliorer l'isolation de son sol ?

L'intérêt d'améliorer l'isolation de ses sols et planchers est de faire baisser sa facture d'énergie. De plus, les techniques d'isolation utilisées permettent d'améliorer le confort thermique du logement, qui conserve mieux la chaleur produite par une pompe à chaleur par exemple.

Selon l'Ademe (agence de la transition écologique), une isolation du sol efficace permet de diminuer de 7 à 10% les pertes d'énergie du logement. On parle ici de déperdition de chaleur. Selon les spécialistes, une cave bien isolée permet de réchauffer de 2°C à 3°C de plus la pièce située au-dessus.

Comme pour tous les travaux de rénovation énergétique, isoler son sol revient à poser un isolant thermique sous forme de panneaux ou d'isoler en vrac. Cette isolation est l'occasion de veiller aux ponts thermiques en insistant sur de bonnes finitions.

Enfin, une bonne isolation de vos sols et planchers permet d'augmenter la valeur de votre maison. En effet, un logement mal isolé ou considéré comme une passoire thermique voit son prix de vente baisser.

Prix de l'isolation du sol

Le prix pour isoler son sol dépend de plusieurs éléments, à savoir :

prix isolation sol
  • La technique utilisée : dalle flottante, dans la charpente entre les olives, flocage en sous-face ;
  • Les matériaux choisis : laine de roche, laine de verre, polystyrène expansé, panneaux en fibres de bois, liège...
  • Le coût de la main d'œuvre, en général facturée entre 10 et 25 euros par mètre carré ;
  • La surface à isoler.

En règle générale, le coût de l'isolation des sols est compris entre 20 € et 50 € par mètre carré. Voici les différents tarifs dans le détail pour chaque isolant :

  • 10 € par m² pour de la laine de roche
  • entre 6 et 15 € m² pour de la laine de verre
  • 10 à 20 euros m² pour le polystyrène expansé
  • 20 à 75 euros m² pour les panneaux en fibres de bois
  • 28 à 71 euros m² pour le liège

Si vous ne savez pas quel isolant choisir pour l'isolation du sol, n'hésitez pas à demander conseil à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). De la sorte, vous pourrez bénéficier des aides à la rénovation énergétique pour réduire le coût de cette isolation thermique. Vous pouvez également demander un devis auprès de plusieurs professionnels, car chacun fixe indépendamment ses prix.

Quelles sont les aides financières pour isoler son sol ?

Aides isolation sol

Encourager la transition énergétique ! Voici un engagement de l'État. En effet, le gouvernement a mis en place plusieurs leviers financiers pour inciter les Français à engager des travaux d'isolation et à bien s'équiper en termes de systèmes de chauffage (pompe à chaleur ou installation d'une chaudière).

Pour bénéficier des aides financières de l'État pour l'isolation du sol, la technique doit se faire sur le plafond des pièces inférieures à isoler. En effet, les planchers bas sont éligibles aux dispositifs permettant de réduire le coût des travaux entrepris. Ci-dessous, découvrez quelles sont les subventions disponibles pour isoler son sol, leur montant et les conditions pour y prétendre.

Le coup de pouce isolation du dispositif CEE

La prime Coup de pouce isolation est accessible pour isoler les planchers bas d'un logement. Pour l'obtenir, le foyer doit respecter les plafonds de ressources en vigueur. De plus, le montant de cette prime dépend des revenus du demandeur :

  • 12 € par m² d'isolant posé pour les ménages aux revenus modestes
  • 10 € par m² d'isolant posé pour les autres ménages

De plus, pour être éligible au Coup de pouce isolation, l'isolant utilisé doit avoir une résistance de 3m².K/W minimum. Aussi, les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE. Enfin, les planchers bas doivent se situer entre une pièce de vie chauffée et un sous-sol (garage, vide sanitaire).

MaPrimeRénov' Sérénité (anciennement Habiter Mieux Sérénité de l'ANAH)

MaPrimeRénov' Sérénité est proposée depuis le 1er janvier 2022. Elle a pour but d'aider les propriétaires à améliorer les performances énergétiques de leur logement. Elle concerne tous les travaux de rénovation énergétique, notamment l'isolation des combles ou l'isolation de la toiture.

Voici les conditions d'éligibilité de MaPrimeRénov' Sérénité :

  • L'isolation doit permettre un gain énergétique d'au moins 35% une fois les travaux finis ;
  • Le logement doit être construit depuis plus de 15 ans ;
  • Il faut être propriétaire occupant et être rattaché aux catégories jaune ou bleue (revenus modestes et très modestes).

Le montant de MaPrimeRénov' peut aller jusqu'à 15 000 € HT maximum pour les ménages aux revenus très modestes.

Notez que l'aide n'est versée qu'une fois les travaux terminés. Pour cela, le bénéficiaire doit fournir les factures à l'appui.

L'éco-prêt à taux 0 (PTZ)

Il s'agit d'un emprunt sans taux d'intérêt (0%) permettant de financer vos travaux d'isolation jusqu'à 50 000 €. Il ne doit concerner qu'une seule opération de travaux de rénovation. Concrètement, les intérêts de ce prêt sont indemnisés par l'État. Pour en faire la demande, contactez votre banque ou une banque concurrente en lui présentant votre projet.

Parmi les conditions pour bénéficier de l'éco-PTZ, il faut que le logement soit construit depuis plus de 2 ans et qu'il s'agisse d'une résidence principale. De plus, l'isolation des sols doit se faire en sous-face de la dalle.

Le taux de TVA réduit à 5,5%

Le taux de TVA peut être abaissé à 5,5% (au lieu de 10%) pour les travaux d'isolation des planchers bas. Il s'applique à la pose et à la fourniture des matériaux isolants. Le logement doit avoir plus de 2 ans.

Updated on